La réforme de l’urbanisme commercial

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / La réforme de l’urbanisme commercial
  • Créé le : 24/06/2008
  • Modifé le : 24/06/2008

Les lois Raffarin et Royer vont bientôt être mises de côté par la Loi de modernisation de l’économie.
Ces lois ne sont plus en conformité avec les directives de Bruxelles, en particulier celles qui concernent la liberté d’établissement adoptée en 2005. D’ailleurs elles faussent la concurrence.

La réforme entraînera la suppression de la CDEC (Commission Départementale d’Equipement Commercial). Il faut dire que ces dernières années, elles autorisaient en moyenne 80 % des demandes, auxquelles on peut ajouter les 15 % de recours… Aussi leur rôle pouvait être valablement remis en cause.

Les autorisations seront désormais délivrées par le Maire de la commune d’implantation, avec le permis de construire. L’élu devra toutefois obtenir l’aval de Commissions Départementales d’Aménagement Commercial (CDAC). Cette commission est composée de 9 membres au lieu de 6 pour les CDEC. A la place de représentants de la Chambre de Commerce on y trouvera un urbaniste et un architecte, mais aussi un élu du Conseil Général et un élu du Conseil Régional. Les décisions prises devront être harmonieuses avec le Plan Local d’Urbanisme (PLU) et le Schémas de Cohérence et d’Organisation Territoriale (SCOT).

Nous aurons désormais des CDAC, avec un A pour l’aménagement du territoire. En effet il s’agit désormais de respecter la qualité architecturale et surtout environnementale. Le problème est que les règlements s’appliquent aux magasins de plus de 1 000 m2 et la réforme favorise ainsi le hard discount alimentaire dont le format correspond à cette surface. Certains considèrent que ce projet est particulièrement libéral mais d’autres pensent le contraire puisque le pouvoir des Maires devient absolu en la matière. Le Parlement devrait pouvoir trancher mais les dés sont pipés car il s’agit avant tout de respecter les obligations européennes…

Dominique Deslandes

NDLR : Sous réserve des amendements, etc… jusqu’au vote.

Plus de franchises
Franchise MOBALPA MOBALPA

Cuisine, bain, placard

Apport : 80 000€

Franchise BUREAU VALLEE BUREAU VALLEE

Fournitures de bureau

Apport : 70 000€

Franchise DOPPIO MALTO DOPPIO MALTO

Restaurant à thème

Apport : 200 000€

Franchise CASÉO CASÉO

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 80 000€

Franchise ROADY ROADY

Centre auto et Station service

Apport : 75 000€

Franchise Le Chanvrier Français Le Chanvrier Français

CBD et dérivés

Apport : 30 000€

Franchise NETTO NETTO

Supermarché et Supérette

Apport : 90 000€

Franchise JULIEN D’ORCEL JULIEN D’ORCEL

Bijouterie et montres (ou horlogerie)

Apport : 50 000€

Plus de franchises

Actualités

Pour la franchise Le Chanvrier Français, tout a commencé par l’ouverture d’une 1ère boutique à Paris, en plein cœur du Marais en janvier 2020. Comptant actuellement 5 boutiques dans la capitale et une boutique à Bordeaux, l’enseigne souhaite poursuivre son développement. Pour ce faire, Le Chanvrier Français recrute de nouveaux franchisés via notre plateforme AC […]

Le réseau Heytens poursuit son développement en Belgique en ouvrant un nouveau point de vente dans le centre-ville d’Anvers. Le franchisé David De Vocht est à l’origine de ce nouveau projet qui a démarré le 18 février dernier. Le nouveau magasin Heytens d’Anvers a trouvé son franchisé Le jeune entrepreneur de 31 ans, David De […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Memphis

Concept original inspiré des vrais « diners » américains

Apport : 150 000€

CA moyen : 1 200 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.