La qualité du savoir-faire, exonératoire d’un déficit d’information

Actualités & Interviews / Actualités des experts / La qualité du savoir-faire, exonératoire d’un déficit d’information
  • Créé le : 25/05/2016
  • Modifé le : 25/05/2016
Me Hubert Bensoussan nous expose ci-dessous un cas de jurisprudence particulièrement intéressant qui témoigne selon nous d’une maturité et d’un réalisme économique croissants des juges en matière de franchise.

Me Hubert Bensoussan : Un commerçant signe un premier contrat de franchise pour l’exploitation d’une pizzéria, avant de confirmer son intérêt pour le concept par la signature d’un second contrat deux ans plus tard. Après avoir exploité le concept pendant plusieurs années, il manifeste le souhait de cesser sa relation. Peu de temps après, son Conseil formule classiquement divers griefs à l’encontre du franchiseur, en visant notamment la nullité des contrats de franchise pour dol, au motif que le franchiseur aurait notamment manqué à son obligation de donner des informations sincères.

Celui-ci aurait dissimulé une mesure de faillite personnelle de cinq ans dont aurait été frappé son dirigeant par le passé. Le franchisé affirmait qu’il n’aurait jamais contracté s’il avait connu cette situation.

La problématique est intéressante, car l’exigence de l’article L 330-3 du code de commerce relative à l’information sur le curriculum-vitae des dirigeants, a pour but de savoir réellement à qui l’on s’adresse. Les avocats savent par expérience que les dépôts de bilan sur un CV ne laissent pas toujours augurer d’un bon futur. Il est en effet assez fréquent qu’une personne qui a été frappée une première fois d’une procédure collective, le soit une deuxième, voire une troisième fois. L’argument ainsi développé par le franchisé n’est donc pas aberrant.

La décision de la Cour

Saisis par le franchisé, le tribunal puis la cour de Paris ont analysé le dossier avec précision et surtout avec une vision globale des choses. La cour note qu’il n’est pas sérieusement contesté qu’aucune information judiciaire sur le dirigeant n’a été fournie. Elle en déduit qu’il lui faut examiner s’il en résulte ou non un vice déterminant du consentement du gérant qui n’aurait, en pleine connaissance de cause, jamais signé les deux contrats de franchise.

Elle retient que si le franchiseur a le devoir d’informer sincèrement le candidat avant la signature des contrats, rien ne justifie que la connaissance de la procédure collective qui a frappé le dirigeant du franchiseur, pouvait avoir la moindre incidence sur la qualité et la compétence du responsable du réseau de franchise. D’autant, précise t-elle, que le franchiseur dirige un concept dont le savoir-faire a été éprouvé. Elle rejette donc l’argument.

Ainsi, par cette décision du 1er avril 2015, la Cour de Paris rappelle que le savoir-faire d’un réseau vient au secours du franchiseur dans bien des circonstances. Il valide une clause de non-concurrence, un approvisionnement exclusif, ou, comme ici,  la validité d’un contrat tout entier…

L’attention principale des chefs de réseau doit donc porter avant tout sur la qualité du savoir-faire qui doit être le fruit d’expériences globalement réussies.


On voit ces derniers temps que la franchise évolue beaucoup, notamment avec des synergies collaboratives entre  franchisés et franchiseur. Sur ce domaine essentiel que constitue le savoir-faire, la ligne ne change pas ; celui-ci reste le cœur de la relation.

Hubert BENSOUSSAN 
Avocat à la Cour de Paris
Plus de franchises
Franchise REPAR’STORES REPAR’STORES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 5 000€

Franchise MR. BRICOLAGE MR. BRICOLAGE

Bricolage et jardinage

Apport : 150 000€

Franchise CASH EXPRESS CASH EXPRESS

Troc, achat-vente de produits d'occasions

Apport : 50 000€

Franchise NETTO NETTO

Supermarché et Supérette

Apport : 60 000€

Franchise HUBLISS HUBLISS

Aide à domicile, ménage, jardinage

Apport : 10 000€

Franchise BRICO CASH BRICO CASH

Bricolage et jardinage

Apport : 200 000€

Franchise UCAR UCAR

Location de voiture

Apport : 70 000€

Franchise ROADY ROADY

Centre auto et Station service

Apport : 75 000€

Plus de franchises

Actualités

Guillaume Roupin est à l’origine de la nouvelle ouverture réalisée par le réseau Avenir Rénovations. Le nouveau licencié de l’agence de Poitiers, dans le 86, issu d’une formation compagnon tailleur de pierre, a exercé de nombreux métiers dans le secteur du bâtiment avant de décider de rejoindre ce réseau. Une nouvelle ouverture d’agence pour la […]

Suite aux annonces gouvernementales, les magasins du réseau Bureau Vallée maintiennent leur activité. Toutes les équipes des points de vente restent donc mobilisées afin de répondre aux besoins des clients, particuliers et professionnels. Le réseau maintient son activité Les équipes Bureau Vallée s’organisent pour continuer à servir leur clientèle tout en assurant la sécurité des […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Memphis

Concept original inspiré des vrais « diners » américains

Apport : 150 000€

CA moyen : 1 200 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.