Interview de Bruno Meunier, multi-franchisé des Aubaines de la Redoute en 2007

Actualités & Interviews / Interviews des réseaux / Interview de Bruno Meunier, multi-franchisé des Aubaines de la Redoute en 2007
  • Créé le : 05/11/2007
  • Modifé le : 11/09/2020

Point de vue du franchisé ou de l’adhérent :

AC Franchise : Comment êtes-vous devenu affilié Les Aubaines de la Redoute? Et pourquoi avez-vous décidé d’adhérer à cette enseigne ?
Bruno Meunier :
Mon épouse et moi avons quitté la grande distribution alimentaire début 2006. Nous avons vendu notre supermarché à ED, filiale hard discount du groupe Carrefour. Nous recherchions une autre activité dans le domaine commercial et surtout toujours dans le discount car les clients sont très demandeurs et s’orientent de plus en plus vers des produits discount. Nos recherches nous ont permis d’entrer en contact avec Monsieur Drouin, directeur des Aubaines de la Redoute. Le fonctionnement de cette société correspondait à ce que nous recherchions, soit la vente de produits de qualité à prix discount. Nous avons donc été séduits tout d’abord par la notoriété de l’enseigne « Les Aubaines de la Redoute » mais aussi par l’image que véhicule La Redoute auprès de la clientèle. Le contrat d’affiliation nous a semblé simple et clair et le secteur du textile discount nous attirait particulièrement. Nous avons donc ouvert notre premier magasin Les Aubaines de la Redoute en Novembre 2006 à Poitiers.

ACF : Comment pensez-vous que les clients perçoivent l’enseigne ?
BM
: Tous les clients connaissent La Redoute. Cependant, ils ne connaissent pas tous Les Aubaines de la Redoute et ils identifient souvent l’un à l’autre. L’image de La Redoute est très positive et nos clients ont presque tous, un jour ou l’autre, commandé à la Redoute et ils en sont satisfaits. Ils sont donc curieux de découvrir les magasins Les Aubaines.

ACF : Pour vous, en temps que franchisé, quels sont les atouts de l’appartenance au réseau Les Aubaines de la Redoute ?
BM
: En tant qu’affilié Les Aubaines de la Redoute, je bénéficie de l’image positive que véhicule La Redoute, mais aussi de la notoriété de l’enseigne. De plus, le fait d’appartenir à un grand groupe, sérieux et installé, permet de construire un projet d’avenir et un partenariat de qualité.

ACF : Comment se porte votre activité aujourd’hui ? Rencontrez-vous des difficultés ?
BM
: Nous avons ouvert un premier magasin Les Aubaines de la Redoute à Poitiers en novembre 2006. Nous avions alors saisi l’opportunité de louer un local en face d’un centre commercial Auchan dont l’ouverture était prévue pour septembre 2007. Jusqu’alors, nous étions la seule activité commerciale du secteur, ce qui n’a pas empêché la clientèle de toujours être au rendez-vous. Nous allons enfin pouvoir profiter de la synergie de ce nouveau centre commercial, ouvert depuis le mois de Juin. Nous aurons une idée des bénéfices de l’ouverture du centre commercial Auchan dans les mois, voire dans les années à venir. Pour le moment, même si notre activité est à l’équilibre, nous subissons encore les travaux de voirie et le centre Auchan n’a pas encore pris son envol. Aujourd’hui, nous travaillons avec une équipe de 8 personnes sur une surface de vente de 900 m². Les marges dégagées sont en rapport direct avec le volume des ventes et nous en sommes satisfaits. Le principe des Aubaines est de démarquer rapidement en fonction de la date de livraison de l’article en magasin. Plus le chiffre d’affaires est élevé, meilleure est la marge.

ACF : Vous avez ouvert un deuxième magasin à Niort, expliquez-nous votre parcours.
BM
: Durant l’été 2007, l’opportunité s’est présentée de récupérer un local commercial sur Niort. Notre expérience avec Les Aubaines à Poitiers nous semblant positive, nous avons sollicité l’enseigne pour ouvrir un deuxième point de vente Les Aubaines de la Redoute et la réponse fut positive. Le local était un ancien garage automobile, avec un hall d’exposition de 855m² dédié à la voiture. Nous avons récupéré le local début septembre et avons ouvert le 4 octobre, soit 5 semaines plus tard. La principale difficulté fut l’aménagement du local pour le transformer en magasin de vêtements et surtout pour le mettre aux normes. Mais grâce à l’appui du franchiseur, à la volonté et au dévouement de tous, nous avons réussi à tout faire en 5 semaines.

ACF : Quel est le principal conseil que vous donneriez à quelqu’un qui veut devenir franchisé dans votre métier? BM : Je pense qu’il est indispensable pour les affiliés d’avoir une âme de commerçant et de pouvoir gérer rigoureusement une équipe de 7 à 8 personnes. Il faut qu’ils s’entourent d’une équipe professionnelle et motivée et qu’ils choisissent un emplacement de qualité pour pouvoir donner toutes ses chances au concept.

ACF : En Conclusion, êtes vous satisfait d’être affilié Les Aubaines de la Redoute?
BM
: Le partenariat commercial que nous avons noué avec Les Aubaines de la Redoute est sérieux et porteur d’avenir. Nous en sommes donc très satisfaits. Il ne nous reste plus qu’à concrétiser cette expérience commerciale positive avec les résultats à venir pour cette fin d’année et pour 2008.

Retrouvez de nombreuses interviews en vidéo sur AC Franchise TV

Place du concept sur son marché :

Les Aubaines de la Redoute ne cherchent plus de franchisés.

Plus de franchises

CLASS’ CROUTE

Restauration rapide, fast food

Apport : 100 000€

GROUPEMENT LES MOUSQUETAIRES

Supermarché et Supérette

Apport : 65 000€

BODY MINUTE

Institut de beauté, esthétique

Apport : 30 000€

CAMILLE ALBANE

Coiffure

Apport : 40 000€

MDA électroménager

Électroménager

Apport : 50 000€

COLUMBUS CAFÉ & CO

Café et bar spécialisé

Apport : 80 000€

COMPTOIR DE LOCATION

Location de matériel de BTP

Apport : 200 000€

COCCINELLE / COCCIMARKET

Supermarché et Supérette

Apport : 25 000€

Plus de franchises

Actualités

Actuellement composé de 94 points de vente, le réseau Kiriel a ouvert 8 nouvelles unités en 2024 : La Jardinerie à Grand Bourgtheroulde (27), Kiriel Pays de Saint-Yrieix à Glandon (87), Kiriel Bénévent à Bénévent-l’Abbaye (23) ainsi que cinq magasins en libre-service agricole issus de la coopérative L’Agneau soleil. Cette expansion permet à l’enseigne de […]

Interview de Nellie Menant, franchisée dietplus à Vitré

Nellie Menant a découvert la franchise dietplus grâce à une amie coach. Après avoir été responsable d’une pâtisserie-chocolaterie, elle a décidé de devenir franchisée, séduite par l’accompagnement dont elle avait bénéficié en tant que cliente de l’enseigne. Une présence dès la 1ère prise de contact et jusqu’à l’ouverture du centre Ancienne responsable d’une pâtisserie-chocolaterie, Nellie […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
VULCO

Spécialiste des pneumatiques et de l'entretien des véhicules de tourisme, industriel, génie civil et agricole.

+ de 25 ans d’expérience dans la liaison au sol

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 70 000€
  • CA moyen : 650 000€
  • Droit d'entrée : 3 500€
  • Nombre d'unités total en national : 250
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.