Importer une enseigne étrangère : quelles solutions ?

Actualités & Interviews / Actualités des experts / Importer une enseigne étrangère : quelles solutions ?
  • Créé le : 04/01/2016
  • Modifé le : 04/01/2016
Vous avez le projet d’importer une enseigne étrangère ou de vous en en inspirer ? Vous êtes sensible à la réussite de certains réseaux anglo-saxons ? Vous avez envie de vous lancer dans une master-franchise ? Découvrez des concepts inédits de franchises.

Concrètement, en dehors de la possibilité de s’inspirer d’un concept étranger pour créer sa propre entreprise et de la franchiser, il existe deux solutions pour importer une enseigne :

Le contrat master-franchise

1 – Devenez son master-franchisé. En clair, signez avec cette enseigne un contrat qui fait de vous son représentant en France ou dans plusieurs États européens. Ensuite, à vous de recruter des franchisés locaux et de partager les droits d’entrée et les royalties avec la maison-mère. Attention à ne pas oublier que votre principale mission n’est pas de recruter des franchisés mais de les faire réussir.

2 – Signez un contrat de franchise directe et devenez alors le premier franchisé de l’enseigne sur le territoire français.

C’est surtout dans le domaine des services que les Anglo-Saxons se démarquent. Tous les réseaux consacrés aux services à la personne y sont beaucoup plus développés, les idées sont originales, pertinentes et tout à fait duplicables en France.

Néanmoins, pour implanter une idée étrangère, le concept doit répondre aux attentes du marché français.

Chaque année une douzaine de franchiseurs américains, canadiens et britanniques participent au Salon de la franchise et tentent d’attirer des franchisés de l’Hexagone. Chose étonnante, ils n’arrivent pas à recruter facilement, soit parce qu’ils veulent vendre leur master-franchise trop cher, soit parce que leurs concepts semblent trop originaux pour le public français. Parfois aussi parce que les comptes d’exploitation se dégradent en passant la frontière. (coûts salariaux par exemple)

Autre aspect à prendre en compte : tout ce qui marche à l’étranger ne marchera pas forcement en France : les échecs existent et doivent inciter à la prudence. S’il est possible d’importer de nombreux concepts étrangers en France et si la master-franchise a de nombreux atouts, il ne faut jamais signer avec un franchiseur étranger sans avoir vu et étudié le concept sur place, avoir rencontré d’autres masters-franchisés et surtout avoir tout compris du contrat proposé.

Jean Samper
Créateur de AC Franchise

Actualités de AC Franchise

Oui, le franchisé est un entrepreneur indépendant qui peut donc faire une opération de marketing direct (classique ou sur Internet) librement ou presque car … … il se peut que son contrat de franchise précise qu’il doit soumettre sa campagne au franchiseur pour vérifier la cohérence avec l’image de marque ou pour l’empêcher d’aller sur le terrain […]

Un franchiseur peut-il arrêter un contrat qui prévoyait une tacite reconduction, en imposant au franchisé un nouveau contrat avec des redevances plus élevées, sachant que le 1er mentionnait déjà une hausse possible liée à un indice ? La question ne se pose pas tout à fait comme cela. A partir du moment où il y […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.