En savoir plus sur l'assurance chômage des dirigeants d'entreprise

Si vous n'êtes pas salarié de votre entreprise, en tant que dirigeant franchisé vous êtes exclu du régime d'assurance chômage même si vous relevez du régime de la sécurité sociale. Cependant, des régimes spécifiques ont été créés pour vous en cas de chômage consécutif à une cessation d'activité. Les dirigeants peuvent se tourner vers des systèmes d'assurance privée. Les plus connus étant la GSC (Garantie sociale des chefs d'entreprise) et l'APPI. Les cotisations et les indemnités sont calculées en fonction d'un revenu forfaitaire annuel et le barème actualisé tous les ans.

La GSC : garantie sociale des chefs et dirigeants d'entreprise

Le régime de base de la GSC assure aux dirigeants de société et d'entreprise individuelle, en cas de chômage consécutif à une cessation d'activité  après 12 mois d'affiliation et pendant 12 mois, une indemnité équivalant soit à 55 % du revenu net fiscal professionnel (hors dividendes), soit à 70 % de ce revenu. Le pourcentage de la cotisation due par le chef d'entreprise est alors établi en fonction du montant de tranches prévues pour le paiement des cotisations au régime complémentaire de retraite des cadres. La cotisation pour l'adhésion 2013 s'élève à 74 euros. Mode de calcul : pour un revenu net fiscal professionnel inférieur à 18 516 euros, le taux de cotisation sera de 3% pour un niveau d'indemnisation de 55%.
Pour la tranche allant jusqu'à 37032 euros de revenu net, le taux sera aussi de 3% pour une indemnisation à 55% et de 3,98% pour une indemnisation de 70%. Pour les revenus entre 37032 euros et 148 128 euros, le taux de cotisation sera de 3,23% pour une indemnisation de 55% et de 4,28% pour une indemnisation de 70%.

L'APPI, association pour la protection des patrons indépendants

Le régime commun s'adresse à tous les dirigeants d'entreprises individuelle ayant au moins un an d'existence. Il assure après 12 mois de cotisation une indemnisation d'un an suivant la cessation d'activité du fait d'un dépôt de bilan. L'adhésion annuelle est de 300 euros à laquelle s'ajoutent des frais de dossiers de 115 euros.
Le mode de calcul est le suivant : pour une allocation de 12 mois, le taux de cotisation appliqué sur le revenu professionnel annuel est de 3,58% pour une indemnité de 55% du revenu fiscal et de 4,90% pour une indemnité de 70% du revenu fiscal.

N'hésitez pas à consulter toute l'actualité relative à la réglementation des affaires

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - un mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 3 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Publication du décret relatif à l’instance de dialogue social

par HK - 3 mois

Le décret d’application de la loi travail relatif aux modalités de l’instance de dialogue social vient de paraître. Rappelons que l’instance en question fait partie des dispositions de la loi El Khomri et qu’elle porte sur la représentation du per...

Informations clés

  • Crée le: 10/04/13 02:00

Les franchises qui recrutent