Distribution sélective et internet

Actualités & Interviews / Actualités des experts / Distribution sélective et internet
  • Créé le : 13/06/2016
  • Modifé le : 10/01/2023

La Cour d’appel de Paris a rendu une décision intéressante concernant la commercialisation, via une plateforme internet, de produits faisant l’objet d’un contrat de distribution sélective.

Faits :

La SAS Caudalie a pour activité principale la fabrication et la distribution de produits cosmétiques sous la marque Caudalie, via un réseau de pharmacies et de parapharmacies avec lesquelles elle a mis en place un réseau de distribution sélective soit en point de vente soit par internet, faisant chacun l’objet d’un type de contrat spécifique.
Selon les contrats, les distributeurs Caudalie ne peuvent vendre en ligne que sur leur propre site internet.
La SAS eNOVA Santé fédère un certain nombre de pharmacies et leur propose une plate-forme internet, dénommée “1001pharmacie” leur permettant de vendre leurs produits (en ce compris donc les produits Caudalie pour certaines d’entre-elles) par ce moyen de diffusion.
La société Caudalie, prétendant que ce service contrevient aux principes de son réseau de distribution sélective et a assigné en référé la société eNOVA Santé aux fins notamment de la voir cesser, sous astreinte, la commercialisation des produits Caudalie sur le site http://www.1001pharmacies.com/.

Tribunal de commerce de Paris siégeant en référé :

Par ordonnance contradictoire du 31 décembre 2014, le juge des référés du tribunal de commerce de Paris a fait droit à cette demande et a enjoint à la société eNOVA Santé de cesser toute commercialisation des gammes de produits de marque Caudalie et de supprimer toute référence à ces produits sur le site internet http://www.1001pharmacies.com/.

Cécile Staudt Avocate au barreau de Bruxelles

Cour d’appel de Paris (Pôle 1, chambre 3), 2 février 2016 :

La société eNOVA a interjeté appel contre cette ordonnance.
La Cour d’appel de Paris s’est donc penchée sur la licéité des contrats de distribution sélective de la société Caudalie qui interdisent par principe au distributeur le recours à la vente en ligne par le biais de plate-forme.
La Cour a déduit de plusieurs éléments, et principalement de décisions des autorités de la concurrence française et allemande, l’existence d’un faisceau d’indices sérieux et concordants tendant à établir, avec l’évidence requise en référé, que cette interdiction de principe du recours pour les distributeurs des produits Caudalie, pour l’essentiel pharmaciens d’officine, à une plate-forme en ligne quelles qu’en soient les caractéristiques était susceptible de constituer, sauf justification objective, une restriction de concurrence caractérisée.
Selon la Cour, cette éventualité prive donc le trouble allégué par Caudalie de tout caractère manifestement illicite, sauf justification objective au regard du droit de la concurrence que cette dernière reste en défaut de démontrer.
La Cour a donc estimé que les demandes de la société Caudalie au titre de la violation de son réseau de distribution sélective internet ne pouvaient être accueillies et a par conséquent réformé l’ordonnance attaquée.

Cécile Staudt
Avocate au barreau de Bruxelles

Actualités de Franchise Business Club (FBC)

Le « Franchise Business Club », 1er réseau professionnel en phygital dédié aux franchiseurs, experts et prestataires au service des réseaux, passe sous le giron d’Avinim, groupe accompagnant les entreprises, commerces et réseaux d’enseignes dans leur développement immobilier. De nombreuses nouveautés en 2024 Basé depuis 25 ans dans les Vosges à Remiremont, Avinim se positionne […]

Atelier d’Information et des Consultations sur la Franchise

Le Franchise Business Club s’associe au Programme de Développement de Droit Commercial du Ministère du Commerce des États-Unis d’Amérique et collabore avec l’ambassade des États-Unis à Tunis et le Ministère du Commerce de Tunisie pour proposer un « Atelier d’Information et des Consultations sur la Franchise ». Ce rendez-vous sera organisé les 13 et 14 […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
ISOFRANCE Fenêtres & Énergies

2 domaines d’expertise : les menuiseries et les solutions de chauffage.

Un concept original et fort ; Un savoir-faire éprouvé ; Des conditions d'accès uniques avec rentabilité rapide

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 25 000€
  • CA moyen : 900 000€
  • Droit d'entrée : 20 000€
  • Nombre d'unités total en national : 28
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.