De la clientèle du concessionnaire...

Après résiliation d'un contrat de concession exclusive, le concédant avait concédé dans le même territoire le droit d'exploiter sa marque à un nouveau concessionnaire.

Le nouveau concessionnaire avait acquis auprès de l'ancien les locaux, le matériel et les stocks correspondant à l'activité faisant l'objet de la concession. L'opération de cession-acquisition de ces éléments, ayant été fiscalement analysée comme une cession de fonds de commerce, avait fait l'objet d'un redressement au titre des droits de mutation.

Le nouveau concessionnaire objectait que l'ancien concessionnaire n'était pas titulaire d'une clientèle propre et n'avait donc pas pu céder un fonds de commerce. La Cour de cassation casse l'arrêt d'appel qui avait reconnu à l'ancien concessionnaire une clientèle propre, en reprochant aux juges du fond de ne pas avoir caractérisé la constitution par l'ancien concessionnaire d'une clientèle propre qu'il aurait cédée au nouveau concessionnaire. On pourrait en déduire que le concessionnaire n'a pas une clientèle propre et que l'existence de celle-ci doit être établie avant cession...

Cour de cassation, chambre commerciale, 12 juin 2007, pourvoi n°06-14.872

Dominique Deslandes

NB : Dans le cas de la franchise, l'existence d'une clientèle propre a été reconnue au franchisé. On ne voit pas pourquoi il n'enserait pas de même pour le concessionnaire. Mais il faut ici faire la part des choses entre la recherche d'optimisation fiscale et la proptection des fonds de commerce. A suivre...


Articles similaires

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 1 jour

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 3 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 4 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Informations clés

  • Crée le: 28/09/07 02:00

Les franchises qui recrutent