Crédit à la consommation : une responsabilité partagée

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Crédit à la consommation : une responsabilité partagée
  • Créé le : 27/07/2009
  • Modifé le : 27/07/2009

Il s’agit pour le Gouvernement d’assainir une situation parfois délicate pour certains ménages français en cette période de crise. En effet plus d’un tiers d’entre eux ont recours au crédit à la consommation et se trouvent ainsi rapidement en surendettement.

Le projet de loi propose des limitations à l’entrée dans le crédit et un meilleur accompagnement des consommateurs. Tout d’abord la publicité des sociétés de crédit aux consommateurs sera réglementée, il ne sera plus possible de suggérer qu’un crédit améliore la situation financière du consommateur. L’appellation crédit renouvelable sera imposée à l’exclusion de toute autre et le taux d’intérêt devra apparaître en taille de caractères égale à celle du taux promotionnel. La mention  » un crédit vous engage et doit être remboursé  » sera obligatoire pour toute publicité de ce type et un exemple chiffré sera donné, permettant une bonne compréhension de l’endettement et du système de remboursement.

De même seront davantage encadrées les activités de rachat ou de regroupement des crédits, ainsi que les crédits renouvelables, en imposant par exemple que chaque échéance ne se limite pas au remboursement des intérêts mais comprenne également un remboursement minimum du capital emprunté. Le prêteur aura une obligation d’explications envers l’emprunteur dont la solvabilité sera vérifiée avant son nouvel engagement.

Le projet devra également conduire à la séparation entre la délivrance d’une carte de fidélité l’ouverture d’un crédit, celui-ci étant soumis au contrôle préalable du niveau d’endettement du consommateur. Toute carte de fidélité attachée à un crédit devra obligatoirement contenir la possibilité de paiement comptant. Les publicités liées à ces cartes devront mentionner si un crédit est associé.

Le délai de rétractation concernant l’emprunt montera de 7 à 14 jours. Les inscriptions au FICP (fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) auront une durée raccourcie, ce fichier sera consultable par l’emprunteur. Toujours dans un souci de protection du consommateur, le montant des prêts en dessous duquel les règles de protection s’appliquent automatiquement est relevé de 21 500 à 75 000 €. Enfin l’assurance emprunteur sera clairement affichée en euros par mois, elle pourra désormais être souscrite là où le consommateur le souhaite dans le cas particulier d’un crédit immobilier, et non de manière obligatoire auprès de la banque chez qui l’emprunt est souscrit.

Dominique Deslandes

Plus de franchises

COPPER BRANCH

Restauration rapide, fast food

Apport : 30 000€

POINT S

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

DIETPLUS

Institut de beauté, esthétique

Apport : 5 000€

YVES ROCHER

Parfumerie et cosmétique

Apport : 30 000€

LA MIE CALINE

Boulangerie - Pâtisserie

Apport : 80 000€

BUREAU VALLEE

Fournitures de bureau

Apport : 90 000€

ISOFRANCE FENÊTRES & ÉNERGIES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 25 000€

REPAR’STORES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 5 000€

Plus de franchises

Actualités

La renaissance de Matsuri, la chaîne de restauration japonaise, marque un tournant significatif dans le paysage gastronomique français. Avec l’acquisition de l’enseigne par un trio d’investisseurs dynamiques, dont Adrien de Schompré, co-fondateur de Sushi Shop, Sébastien Blanchet, ancien de PWC, et Céleste Velarde, ex-directrice artistique chez Big Mamma, la franchise Matsuri s’apprête à entamer un […]

Le réseau Story a ouvert un nouveau point de vente, le 19 avril dernier, à Valenton, dans la zone d’activité Carrefour Pompadour. Cette unité est gérée par Amir Talbi, 45 ans, qui a opté pour cette enseigne en raison de son côté familial, sa proximité et son concept clé en main. La franchise débarque à […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
VULCO

Spécialiste des pneumatiques et de l'entretien des véhicules de tourisme, industriel, génie civil et agricole.

+ de 25 ans d’expérience dans la liaison au sol

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 70 000€
  • CA moyen : 650 000€
  • Droit d'entrée : 3 500€
  • Nombre d'unités total en national : 250
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.