Les tops et les flops des TPE en 2015 !

Tous les mois, les centres de gestion agréés se chargent de transmettre les chiffres d’affaires des TPE adhérentes à La FCGA. Cette dernière dresse ensuite la courbe de croissance des différents secteurs du commerce. Cette année, la FCGA publie les résultats de son enquête portant sur l’évolution des petites entreprises du commerce, de l’artisanat et des services en 2015. 

Rappel important : la FCGA ne traite pas toutes les entreprises mais les 300 000 petites entreprises qui sont affiliées aux centres de gestion agréés; ce sont surtout des entreprises qui sont au BIC parce que cela permet d'échapper à la majoration de 25 % de l'impôt sur les sociétés que doivent endurer les entreprises au BIC non adhérentes. Les entreprises qui sont soumises à l'IS (Impôt sur les sociétés) ne subissant pas cette majoration et n'ont pas d'avantages fiscaux si elles adhèrent, donc elles adhérent rarement. En conséquence, les statistiques des CGA sont plus basses que la moyenne des entreprises et notamment des franchises qui sont rarement en nom propre et donc rarement au BIC et donc rarement dans les CGA.

Les Tops des CGA

1. Les magasins du meuble : + 3.7 %
Après 3 années de décroissance, le commerce indépendant spécialisé dans la vente des meubles de maisons améliore ses chiffres d’affaires. Le secteur a repris ses forces et les ventes ont progressé de 2.4 % en 2015. 
2. Les agences immobilières : + 3,4 %
En 2015, l’activité des agences immobilières a pris de l’avance. Après un premier trimestre plutôt stable, le secteur immobilier a enregistré à partir du mois de juin une augmentation rapide et continue du volume des transactions, pour arriver à plus de  800 000 ventes en 2015 soit une hausse de 15.6 %.
3. Les cavistes : + 2.8 %
Les cavistes ont augmenté leur chiffre d’affaires de +2.8 % en 2015 contre -1.9 % en 2014. Pourtant, les buveurs réguliers, représentés majoritairement par des hommes âgés, se font de plus en plus rares, soit 16% des consommateurs en 2015.

Les Flops des CGA

1. Les studios photo : - 7,8 %
Finie la mode des studios photos, aujourd’hui les particuliers font eux-mêmes les montages photos, les retouches et même les tirages. Les appareils numériques se sont démocratisés, et le recours aux professionnels se fait de plus en plus rare. Ces derniers, afin de rebooster leur activité, tentent de mettre en avant de nouveaux concepts comme la mise en œuvre de livres cadeaux ou encore la restauration et la numérisation de vielles photos.
2. Les entreprises de carrelage-faïence : - 5,2 %
Malgré une légère amélioration par rapport à l’année précédente, la profession affiche parmi les pires résultats de l’année 2015. Le marché du neuf, mais encore celui de l’entretien-rénovation sont en pleine régression. D’ailleurs, cette double menace a affaissé les chiffres d’affaires de la quasi-totalité des entreprises exerçant dans le secteur du bâtiment.

Articles similaires

Définir ma zone de chalandise

par Dominique Deslandes - 5 jours

Vous devrez vous intéresser à la zone géographique qui sera impactée par l'ouverture de votre point de vente. Certains critères sont à vérif...

Les matières premières du cordonnier

par Dorsaf Maamer - 5 jours

Peau animale transformée par des traitements chimiques et mécaniques et apprécié depuis toujours pour sa durabilité et son confort, le cuir e...

Une nouvelle dimension pour les animations en magasin

par Martine Malaterre - 7 jours

Séduire le consommateur via des animations magasin n’est pas nouveau et a toujours fait partie du marketing. Cependant, face aux exigences d’un client multicanal et hyper-connecté, ces opérations avaient été un peu délaissées.

Informations clés

  • Crée le: 18/05/16 07:48

Les franchises qui recrutent