Les enseignes de la grande distribution communiquent sur leurs politiques prix bas

Crise oblige, la guerre des prix est déclarée. En première ligne, les enseignes de distribution alimentaire qui, pour résister n'ont pas d'autres choix que de communiquer sur leur politique de prix. Au programme : publicité comparative, garanties prix bas... même les entreprises qui n'avaient pas l'habitude de se positionner sur ce créneau s'y mettent ! Petit tour d'horizon des politiques prix des grands noms de la distribution française.

E. Leclerc le précurseur

En 2006, le réseau de supermarchés E. Leclerc est précurseur en matière de publicité comparative. Il lance son site quiestlemoinscher.com avant de devoir faire machine arrière à cause de poursuites judiciaires. Aujourd'hui, le contexte a changé, il n'est les le seul à se lancer sur ce terrain et ne cache pas ses ambitions de préparer la riposte.

La garantie prix bas de Carrefour

En janvier 2012, le groupe Carrefour lançait sa garantie "prix le plus bas" sur 500 produits de marques nationales. Le principe : si le client trouve moins cher dans un rayon de 15 km, le distributeur alimentaire s'engage à lui rembourser deux fois la différence. Cette opération qui a fait l'objet d'une campagne de publicité comparative qui était une première en France depuis 1984 pour le réseau.

Les campagnes comparatives d'Intermarché

Chez Intermarché, une grande place est donnée à la publicité comparative. Depuis la première en novembre 2011, neuf campagnes ont été mises en place. A chaque fois, ce sont trois ou quatre produits qui font l'objet d'une comparaison prix. L'expérience de garantie prix tentée en 2006 n'a quant à elle pas été concluante et aune politique en ce sens n'a été renouvelée.

Auchan communique sur ses produits à moins de 1 €

Du côté de l'enseigne nordiste, pas question de mettre en place des publicités comparatives. Chez Auchan, on communique surtout sur les produits à moins d'1 € en insistant sur le frais (fruits, légumes, viande, etc.). En magasin, cet effort est relayé via la présence de rayons de self-discount qui ne réunissent pas moins de 350 produits à moins de 1 €.

Système U parie sur la transparence

Malgré une tentative de publicité comparative, le réseau de coopératives Système U a finalement opté pour des campagnes de transparence des prix et de la qualité des produits avec sa campagne "U le commerce qui profite à tous".

Casino rembourse dix fois la différence

Petit dernier de la communication "bas prix", le groupe Casino a lancé en janvier 2013 une opération sur 2000 produits en s'engageant à rembourser dix fois la différence si le client trouve moins cher. En février, il a étendu son action sur 3000 produits.
Vu dans LSA n° 2263
Pour découvrir de plus amples informations sur le secteur, cliquez et découvrez les besoins en recrutement des réseaux de franchise de supermarchésRegarder également nos vidéos sur les franchises de supermarchés

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 10 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 14 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 16 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 27/03/13 01:00

Les franchises qui recrutent