Futur franchisé : Etre propriétaire ou locataire de votre local ? Avantages et inconvénients.

Choisir d’être locataire ou propriétaire du local dans lequel vous allez implanter votre activité doit être réfléchi et calculé car les deux solutions comportent des atouts mais aussi des inconvénients ; cela peut avoir des incidences au point de vue juridique, fiscal ou patrimonial. A bien étudier avant de se lancer. Quelques conseils pour gérer les locaux d’une entreprise que ce soit un magasin ou un local d’artisan.

Etre propriétaire des locaux

Posséder des locaux est un avantage certain et offre une sécurité pour les banques qui octroieront plus facilement un crédit.  Si vous avez le projet d’en acquérir un, cela va impliquer un prêt et donc endetter votre entreprise. Mais par les temps qui courent, les loyers sont élevés et les taux d’intérêt bas il faut calculer pour savoir si un achat s’avèrerait à terme plus intéressant qu’un loyer et un bail.

Fiscalement, l’entrepreneur individuel qui inscrit ses locaux à l’actif du bilan peut déduire de son résultat imposable les frais d’achat, les intérêts d’emprunt, la taxe foncière, les dépenses d’entretien et de réparation ainsi que l’amortissement.
Un avantage qui peut se retourner contre l’entrepreneur en cas de vente de l’entreprise (trop chère en raison du bien immobilier).

Par contre, l’entrepreneur individuel qui a choisi de ne pas intégrer son local dans le bilan, même si celui-ci est dédié à l’exploitation ne peut déduire les charges notées ci-dessus. Mais il peut déduire un montant fixe mensuel correspondant à un loyer.

En cas d’entreprise en société, le dirigeant ou un associé peut être propriétaire du local et le louer à l’entreprise. Il est donc dans les deux  cas, juridiquement séparé des autres actifs et peut ainsi bénéficier de revenus via les loyers (imposables bien entendu).

La SCI est une autre option : la SCI loue les locaux à l’entreprise exploitante. Cela permet de différencier les entreprises entre elles et d'assurer des revenus au propriétaire exploitant qui construit ainsi un patrimoine immobilier. Les loyers perçus sont distribués entre associés et imposés comme tout patrimoine immobilier. L’avantage de la SCI : la transmission du patrimoine.

Choisir la location

En louant les locaux, l’entrepreneur n’a pas à investir donc des emprunts en moins et un taux d’endettement moins important. En contrepartie, il faut signer un bail et payer des loyers à fonds perdu. C’est souvent le cas des primo-accédants qui n’ont pas la possibilité d’investir plus ; si cette solution est l’option de beaucoup d’entrepreneurs, elle a des inconvénients dont un majeur qui est de ne pas disposer librement des locaux. En cas d’expansion ou de travaux, le propriétaire devra donner son accord. Par contre en cas de cession de l’entreprise, les locaux n’entrant pas dans le coût global, elle sera moins chère et plus facile à vendre.  

Quelle que soit la formule choisie, sachez vous faire assister par un conseiller fiscal ou un expert comptable car parfois rembourser un emprunt est parfois plus intéressant que de payer un loyer.



Articles similaires

Définir ma zone de chalandise

par Dominique Deslandes - 5 jours

Vous devrez vous intéresser à la zone géographique qui sera impactée par l'ouverture de votre point de vente. Certains critères sont à vérif...

Conseils pour trouver des locaux !

par Julien Cadoret - 8 jours

Vous cherchez à créer votre entreprise, agrandir votre entreprise ou déménager, dans tous les cas, plusieurs solutions s’offrent à vous pour trouver vos bureaux, locaux d’activité ou entrepôts.

De l’utilité de procéder à une étude de marché pour un franchisé

par Martine Malaterre - 10 jours

Aussi faut-il mettre toutes les chances de son côté en ayant bien évalué le potentiel de l’affaire. Même si le franchiseur a donné des informations concernant le marché sur le plan national et même local, Il est indispensable que le franchisé ré...

Informations clés

  • Crée le: 01/06/15 08:29

Les franchises qui recrutent