Témoignage d’un franchisé du restaurant Heureux Comme Alexandre

  • Créé le : 14/01/2008
  • Modifé le : 14/01/2008

AC Franchise : Comment êtes-vous devenu franchisé Heureux Comme Alexandre ? Et pourquoi avez-vous décidé d’adhérer à votre réseau ?

Monsieur Colombi : Avant de devenir franchisé Heureux Comme Alexandre, je travaillais dans la fonction publique et mes possibilités d’évolution étaient plutôt limitées. J’ai découvert la franchise Heureux Comme Alexandre d’abord en tant que client et aussi car je connaissais personnellement Christophe Odoux, le franchiseur. Ce qui m’a particulièrement séduit, c’est la simplicité et l’efficacité du concept : des produits de qualité, une formule simple pour un prix fixe de 15€, pas de desserts, J’ai alors décidé de me lancer dans l’aventure et j’ai ouvert mon restaurant franchisé Heureux Comme Alexandre le 7 juin 2007 à Paris.

ACF : Comment pensez-vous que les clients perçoivent l’enseigne ?

Mr C : Je pense que nos clients ont une très bonne image d’Heureux Comme Alexandre. Ils sont toujours contents et la plupart d’entre eux reviennent ! L’enseigne est simple mais véhicule une réelle identité, qui se répercute au niveau de la clientèle. L’ambiance est sympathique et conviviale, mes clients m’appellent même Alexandre !

AC Franchise : Pour vous, en tant que franchisé, quels sont les atouts de l’appartenance au réseau Heureux Comme Alexandre ?

Mr C : Pour moi, qui vient d’arriver sur le marché et qui démarre tout juste mon développement, le principal atout est la nouveauté et l’originalité du concept ! Il n’est pas nécessaire d’avoir une formation hôtelière. Après deux mois de formation dans le restaurant de Christophe Odoux, j’ai su m’adapter et m’organiser très rapidement. Puisque nous ne proposons pas de dessert et que le choix des plats est limité, la gestion des stocks et de la comptabilité est très simple. En ce qui concerne la communication, Christophe Odoux s’occupe de la publicité au niveau national et je m’occupe de la publicité locale. Enfin, c’est un réel plaisir de travailler dans ces conditions : la clientèle est agréable et « simple », et le franchiseur est toujours présent pour me conseiller et m’accompagner.

AC Franchise : Comment se porte votre activité aujourd’hui ? Rencontrez-vous des difficultés ?

Mr C : Le démarrage de mon restaurant en franchise a été immédiat ! J’ai eu l’opportunité de m’implanter en emplacement n°1, dans le quartier touristique de Mouffetard à Paris, dans une rue piétonne avec une belle terrasse, en pleine saison, bref, toutes les conditions étaient propices à un lancement efficace ! Mon chiffre d’affaires est en progression depuis le mois de Juin et j’ai atteint mon seuil de rentabilité ! De plus, l’expansion du réseau permet à Christophe Odoux d’avoir plus de poids dans la négociation avec les fournisseurs et donc d’augmenter notre marge.

ACF : Quel est le principal conseil que vous donneriez à quelqu’un qui veut créer un restaurant franchisé ?

Mr C : pour le franchisé, le plus important est d’être dynamique car le concept repose sur peu de personnel et il faut donc être très présent. Il faut être à l’écoute du franchiseur et de ses bons conseils, et appliquer le concept !

ACF : En Conclusion, êtes vous satisfait d’être franchisé Heureux Comme Alexandre ?

Mr C : Je suis complètement satisfait ! J’ai un excellent contact avec la clientèle, qui est très sympathique, et le métier est très plaisant. De plus, il est très gratifiant que 99% de mes clients soient satisfaits et que beaucoup d’entre eux reviennent. Je pense qu’il s’agit d’un concept qui ne peut que fonctionner !

Plus de franchises

Franchise ESPACE EMERAUDE ESPACE EMERAUDE

Bricolage et jardinage

Apport : 200 000€

Franchise MEMPHIS MEMPHIS

Restaurant à thème

Apport : 40 000€

Franchise MIDAS MIDAS

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Franchise Plus que PRO Plus que PRO

Marketing, communication, publicité

Apport : 35 000€

Franchise LAFORET FRANCHISE LAFORET FRANCHISE

Agence immobilière

Apport : 50 000€

Franchise INTERMARCHE INTERMARCHE

Supermarché et Supérette

Apport : 100 000€

Franchise STEAK ‘N SHAKE STEAK ‘N SHAKE

Restaurant à thème

Apport : 350 000€

Franchise TOM&CO (Tom and Co/Tomandco) TOM&CO (Tom and Co/Tomandco)

Alimentation animale

Apport : 100 000€

Plus de franchises

Actualités

Le Garden Ice Café : le concept du « bonheur à toute heure » !

Réseau national de bar-brasserie-restaurant, Garden Ice Café présente son concept à succès qui a vu le jour en 2003. Un clic, une évasion ! Garden Ice Café, l’enseigne brasserie, présente dans cette séquence imagée, son concept dont le slogan est « le bonheur à toute heure » ! Garden Ice Café se dit être l’endroit parfait pour une pause […]

Franchise Acuitis : Ce sont les franchisés qui en parlent le mieux !

Enseigne d’optique et d’audition, Acuitis s’est rapidement imposée comme un nouvel acteur du smart low cost, alliant créativité & santé, technologie & éthique, mode & prix très très doux. Accessible avec un apport personnel minimum de 80 000 euros pour les personnes ambitionnant d’entreprendre dans le secteur de l’optique et de l’audition, l’enseigne permet à ses […]

La franchise Fix Auto poursuit son développement dans le Sud-Ouest

Fondée au Canada en 1992, la franchise Fix Auto réunit des dirigeants d’ateliers de carrosserie avant-gardistes sous une même enseigne pour seul objectif : répondre au mieux aux besoins des clients. Première enseigne internationale de carrosserie automobile, Fix Auto,  compte plus de 1 000 carrosseries dans le monde réparties dans 9 pays : France, Canada, […]

La franchise Accastillage Diffusion renforce sa présence en Italie

Avec plus de 10 000 références dans l’univers du nautisme, la franchise Accastillage Diffusion est le n°1 en France et en Europe pour la distribution auprès du public d’équipements pour les bateaux et les plaisanciers. Le réseau AD est constitué de plus de 130 magasins en France, en Belgique, en Italie et en Espagne. En […]

Devenir chocolatier avec la franchise, vous n’aurez que l’embarras du chocolat !

Les français et le chocolat, c’est une grande histoire d’amour! Surtout durant les fêtes de fin d’années et Pâques, deux périodes de l’année qui enregistrent, à elles seules, près de 13 % des ventes annuelles de chocolat. Le marché du chocolat pesait d’ailleurs, plus de 3.28 milliards d’euros, selon les chiffres du Syndicat du chocolat […]

Plus d'actualités

Fermer le menu