Comment choisir la bonne franchise ? Nos conseils !

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Comment choisir la bonne franchise ? Nos conseils !
  • Créé le : 26/01/2023
  • Modifé le : 24/01/2023

Trouver le projet de franchise qui permette de s’épanouir sur le plan professionnel et qui concorde avec ses compétences et ses aptitudes n’est pas une mince à faire. Voici donc 10 conseils à suivre pour choisir la bonne franchise.

10 conseils à suivre pour choisir la bonne franchise.

1. Choisir le bon secteur d’activité, c’est d’abord essayer de se connaître soi-même

Le premier pas à faire pour un candidat à la franchise voulant créer son entreprise, c’est de définir le genre d’activité qu’il veut mener et pour lequel il a les dispositions pré-requises. Il est important de choisir un métier qui lui plait et dans lequel il va s’épanouir étant donné que la durée d’un contrat de franchise varie entre 3 et 10 ans, avec une moyenne de 5,8 ans, sans compter les renouvellements.

Cependant, il sera fort difficile de trouver ce métier « idéal » si le candidat ne passe pas un peu de temps à « s’auto-diagnostiquer ». Est-il capable et motivé pour manager 1 ou 50 personnes, 40 ou 1000 m² ? A-t-il un penchant pour le produit, le service, la relation client ou la gestion ?

Lire : Faire un bilan de compétences avant de se lancer en franchise

Il faut également choisir un métier qui profite d’un marché prometteur et qui répond aux besoins des consommateurs et aux évolutions prévisibles de son secteur.

2. Analyser le concept

C’est une étape fondamentale pour un futur franchisé. Une fois qu’il aura, en effet, sélectionné une enseigne en particulier, le candidat devra analyser le concept en question.
Dans le cadre d’une franchise, le concept correspond à l’assemblage des signes de ralliement d’une clientèle (marque, nom commercial…), d’un savoir-faire et de produits ou services, l’ensemble de ces éléments formant l’identité d’une enseigne.

Avant d’aller plus loin, le candidat doit donc s’assurer que le concept soit :

  • Bien défini : aussi bien au niveau de l’activité exercée qu’au niveau de la clientèle ciblée.
  • Testé avec succès dans une ou plusieurs unités pilotes : attention, ces réussites doivent être analysées afin d’être certain qu’elles ne dépendent d’un critère dont le candidat ne bénéficie pas sur la zone géographique qui lui sera concédée.
  • Franchisable : un concept est franchisable s’il est rentable et duplicable.
  • Évolutif : l’enseigne doit faire évoluer son concept en prenant en compte les évolutions permanentes du marché et de l’environnement dans lequel elle évolue.

3. Calculer son investissement

Comme pour tout projet, entreprendre en franchise requiert un certain investissement. Celui-ci est très variable et dépend de la taille de l’enseigne, de sa notoriété, des services qu’elle met à la disposition de ses franchisés, de l’emplacement, des équipements, du droit d’entrée, des royalties, de l’achat de stocks ou de fourniture, des travaux à entreprendre …

4. Ne pas oublier les frais annexes

En plus des frais cités ci-dessus s’ajoutent souvent d’autres frais : facture du comptable, de l’avocat, du conseiller, facture assurance, frais d’électricité …

5. Étudier le DIP (Document d’Information Précontractuelle) avec soin

Il est indispensable de bien étudier le DIP. Il doit être remis au franchisé au plus tard 20 jours avant la signature du contrat.
Il doit mentionner certaines informations clés : l’historique et l’identité de l’enseigne, l’identité de ses dirigeants et leur parcours professionnel, les comptes annuels des 2 derniers exercices, la présentation de l’état général et local du marché des produits ou services devant faire l’objet du contrat et des perspectives de développement de ce marché, la liste des franchisés en activité ainsi que ceux ayant quitté le réseau depuis 12 mois. Il doit également mentionner la durée et les conditions de renouvellement et de résiliation du contrat, les conditions financières, la nature et le montant des dépenses et investissements spécifiques à l’enseigne.

6. Vérifier l’accompagnement du franchiseur

L’accompagnement est l’un des piliers de la franchise et une des raisons majeures pour lesquelles un candidat choisit la franchise plutôt que d’entreprendre seul. Avant de s’engager, un candidat à la franchise doit donc bien s’informer auprès du franchiseur ainsi qu’auprès des franchisés existants, au sujet de la nature de l’assistance qui lui sera assurée par la tête de réseau (animation, formation, conseils…).

7. Choisir un franchiseur avec qui le courant passe bien

S’engager en franchise c’est s’engager dans la durée. Le futur franchisé s’engage en effet pour plusieurs années et se lance dans une collaboration qui demandera des interactions au quotidien avec le franchiseur et la tête de réseau. Il est donc essentiel, pour réussir son projet, que le candidat puisse bâtir avec son franchiseur une relation solide, basée sur la confiance, l’honnêteté et la transparence. D’où l’intérêt de choisir un franchiseur avec qui on a des affinités.

8. Rencontrer les autres franchisés

Les franchisés sont les mieux placés pour parler de la réalité de leur projet, de leur quotidien, de leur relation avec leur franchiseur. Il est donc indispensable de rencontrer les autres franchisés (pas forcément ceux indiqués par le franchiseur) et de les interroger sur leur relation avec le franchiseur, l’accompagnement assuré par ce dernier, la formation, l’animation …

Il faut aller voir aussi bien les franchisés récemment installés pour s’informer sur les difficultés éventuelles lors du démarrage que les franchisés en activité depuis plusieurs années pour s’assurer que la rentabilité est toujours au rendez-vous comme promis.

9. Éviter les franchises trop implantées dans sa zone

En franchise, chaque franchisé se voit assigner une zone de chalandise, c’est-à-dire une zone entourant son point de vente et regroupant ses clients potentiels. La zone de chalandise a donc un impact direct sur la rentabilité d’un projet.
Avant de rejoindre un réseau, le candidat devra donc s’assurer que son franchiseur n’a pas implanté un point de vente à chaque coin rue de sa zone. Une concentration élevée de franchisés dans la même zone de chalandise risque en effet de lui être défavorable.

10. Travailler dur pour réussir

La franchise offre certes beaucoup d’avantages, mais la réussite ne sera pas offerte sur un plateau. Le succès du projet dépendra avant tout des efforts du franchisé, de sa persévérance, de sa motivation et de sa performance commerciale.

Plus de franchises
Franchise RAPID PARE-BRISE RAPID PARE-BRISE

Centre auto et Station service

Apport : 15 000€

Franchise PERENE PERENE

Cuisine, bain, placard

Apport : 60 000€

Franchise SILIGOM SILIGOM

Centre auto et Station service

Apport : 30 000€

Franchise OCÉAZUR OCÉAZUR

Piscine, Spa, Hammam

Apport : 15 000€

Franchise DOPPIO MALTO DOPPIO MALTO

Restaurant à thème

Apport : 200 000€

Franchise YVES ROCHER YVES ROCHER

Parfumerie et cosmétique

Apport : 30 000€

Franchise ISOFRANCE FENÊTRES & ÉNERGIES ISOFRANCE FENÊTRES & ÉNERGIES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 25 000€

Franchise MY LITTLE WARUNG MY LITTLE WARUNG

Restaurant à thème

Apport : 80 000€

Plus de franchises

Actualités
Le magasin La Mie Câline de Rennes sera géré par de nouveaux franchisés

Le réseau La Mie Câline, adossé au groupe Monts Fournil, a annoncé la reprise de sa franchise de Rennes (35) par Karine et Pascal Onillon. Ces véritables globetrotteurs ont évolué dans le milieu de la restauration à travers le Monde avant de prendre la décision d’entreprendre aux côtés de l’acteur français majeur des terminaux de […]

Comptant actuellement 44 agences implantées partout en France et plus de 250 salariés, le réseau Comptoir de Location veille à se développer dans le respect des engagements de sa charte de responsabilité sociale et environnementale (RSE). Les engagements environnementaux du réseau Comptoir de Location a mis en œuvre une démarche globale de RSE, simple, efficace […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
PANO SIGN'SERVICE

Leader en France et en Europe dans le domaine de la signalétique

Plus de 150 opportunités d'ouverture d'agences en France

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 15 000€
  • CA moyen : 200 000€
  • Droit d'entrée : 25 000€
  • Nombre d'unités total en national : 120
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.