Les clauses intuitu personae dans un contrat de franchise

Les mots latins intuitu personae, en jargon juridique, signifient qu'un contrat est signé avec une personne physique désignée dans le contrat et non avec une entité abstraite, une personne morale telle qu'une SARL.

Cette clause concerne plus souvent le franchisé

Le franchiseur justifie souvent cette clause par le fait qu'il a accepté de confier son enseigne à un individu dont il a pu juger les aptitudes et la personnalité. C'est à cet individu et à personne d'autre que l'accord a été donné et que le savoir-faire du franchiseur a été transmis. Dans la plupart des contrats de franchise, l'intuitu personae est à sens unique. Elle concerne le franchisé qui s'engage en qualité de personne physique, mais ne s'applique pas au franchiseur. Une précision mentionnée noir sur blanc pour éviter tout malentendu.

Cette clause va avoir des conséquences importantes. Si vous constituez votre société, une SARL par exemple. Si, au cours du contrat, vous entendez faire entrer un nouveau partenaire majoritaire dans votre société, le franchiseur peut s'y opposer en considérant qu'il n'a pas signé avec un inconnu. On a donc intérêt à préciser les limites de l'intuitu personae. 
Si vous voulez céder votre affaire, le franchiseur peut considérer qu'il y a une rupture du contrat dans la mesure où il a concédé son enseigne à vous seul, et non à un héritier ou un repreneur. Inversement, si le franchiseur ne signe pas lui-même intuitu personae, vous signez un contrat avec une société, une personne morale.

Mais la clause intuitu personae peut être réciproque

Si la société du franchiseur change de mains, parce qu'elle est rachetée ou restructurée avec de nouveaux partenaires, vous allez vous retrouver en face de personnes inconnues même si la société franchiseur reste la même. Pourtant, vous ne pourrez pas quitter le réseau tant que le repreneur respecte les termes du contrat.
La signature de clauses intuitu personae réciproques peut éviter de mauvaises surprises mais il faut aussi tenir compte que la facilité de quitter le réseau peut-être un inconvénient pour vous si vous voulez y rester mais que trop d'autres franchisés quittent le réseau et l'affaiblissent.
Néanmoins, cela se négocie dans certains réseaux. En tout cas vous pouvez toujours essayer d'exiger la réciprocité. Ainsi, vous ne serez pas tenu de suivre un repreneur ou de subir une restructuration interne tout en sachant que cela peut se retourner contre vous.
Par ailleurs si vous envisagez de léguer plus tard votre affaire à un parent, vous pouvez demander que son nom figure sur le contrat de franchise afin de faciliter la transmission. Un associé peut aussi y figurer. Enfin sachez que la clause intuitu personae peut être limitée dans le temps. Elle peut être subordonnée aux résultats de l'entreprise et suspendue en cas de réussite. Cette formule est rare, mais intéressante.

Articles similaires

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 6 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 3 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 4 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Informations clés

  • Crée le: 21/01/14 04:08

Les franchises qui recrutent