La grande distribution sous l'œil de l'Autorité de la concurrence

L'institution a analysé plusieurs pratiques des enseignes de grande distribution, notamment les contrats de franchise et la gestion du foncier. L'Autorité de la concurrence a vu ses prérogatives renforcées par la loi de modernisation de l'économie votée à l'été 2008, elle vient de présenter son rapport d'activité annuel.

Les observations faites

Elle s'intéresse aux contrats de partenariat entre les supermarchés indépendants franchisés et les enseignes qu'ils représentent. C'est largement le cas à Paris, où Carrefour (Shopi, Huit à huit) et Casino (Franprix, Leader Price) dominent la grande distribution alimentaire avec ce type de contrats. Il lui semble que certains franchisés ou affiliés se trouvent liés trop longtemps à une enseigne et subissent de nombreux obstacles au changement inscrits dans des clauses complexes de leurs contrats. Ainsi il arrive parfois qu'il y ait un décalage entre la fin du contrat de franchise et la fin du contrat d'approvisionnement exclusif auprès de la chaine.
Par ailleurs l'Autorité de la concurrence note que dans certaines villes, des enseignes en position dominante préemptent des terrains dans les zones commerciales afin d'empêcher les concurrents de s'y installer.
Enfin une pratique critiquable est venue des États-Unis, le «category management», qui consiste pour des hypers à sous-traiter la gestion d'un rayon à un fournisseur au détriment de la concurrence.
La distribution est le premier secteur d'intervention de l'Autorité, avec 45 décisions sur des projets de concentration et 15 avis en 2009. C'est le résultat de la modification de ses prérogatives voulue par la Loi : l'Autorité est saisie des dossiers de rapprochement de supermarchés au niveau local dès 15 millions d'euros (contre 50 millions auparavant). Sur 45 cas traités l'an dernier, une seule décision antitrust a été prise. En dehors de la distribution, l'Autorité est principalement intervenue sur les secteurs des services des télécoms, des transports, de l'édition et des médias.
Vu dans Le Figaro juillet 2010

D'autres réseaux de franchise de supermarché se développent en France. Découvrez-les !



Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 11 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 27 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 12/07/10 02:00

Les franchises qui recrutent