La dépendance augmente, les franchises de services à la personne en bénéficieront

La Sécurité Sociale française couvre quatre risques depuis sa création en 1945 : la maladie, les accidents du travail, les maladies professionnelles et la vieillesse. La perte d'autonomie serait à l'étude. L'UNAPL a présenté ses pistes de réflexion quant au financement de ce cinquième risque. La question de la dépendance touche en effet aujourd'hui de nombreuses familles.
Or d'ici 2015 le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans passera de 1,3 millions à 2 millions, il faut donc s'attendre à une croissance d'environ 1,5 % par an du nombre de personnes dépendantes d'ici à 2040.
La création du cinquième risque aurait pour objectif de prendre en charge la perte d'autonomie, de permettre en particulier le maintien au domicile ou l'admission dans des établissements spécialisés.
Les franchises de services à la personne vont probabllement en profiter.
Dominique Deslandes

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 10 jours

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - un mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 4 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 10/10/08 02:00

Les franchises qui recrutent