E-réputation de votre franchise : les 7 fausses bonnes idées à repérer !

Actualités & Interviews / Actualités des réseaux / E-réputation de votre franchise : les 7 fausses bonnes idées à repérer !
  • Créé le : 20/03/2020
  • Modifé le : 20/03/2020

La révolution numérique continue d’impacter (positivement) de nombreux secteurs d’activités qui misent sur ces nouveaux outils pour accroître leur visibilité et leurs affaires.
Aujourd’hui, le consommateur est roi et peut, en quelques clics, évaluer la réputation d’une entreprise et décider d’y faire appel ou pas. Découvrez dans cet article les 7 fausses bonnes idées qui régissent l’achat sur internet.

Voir l’article original de Sacha Goepp et Gregory Regouby, les co-fondateurs de Plus que PRO.

Fausse bonne idée n°1 : ne pas disposer d’un site web

Les TPE et les PME ont pour la plupart bâti leur savoir-faire grâce au « simple » bouche-à-oreille. En 2020, ce mode de prospection et de fidélisation doit obligatoirement être associé à une présence sur le web. En effet, rien ne vaut de renforcer sa visibilité via un site internet dédié.

Le chiffre à retenir : 45 % des TPE, PME n’ont pas de site internet. (Statistiques TPE et sites internet : Entrepreneur (Anglais))

Fausse bonne idée n°2 : ne pas avoir un site « responsive » (adapté à tous les appareils)

Avec la multiplication des équipements numériques, il est aujourd’hui primordial d’adapter votre site internet à tous les « formats » disponibles : smartphone, tablette, ordinateur portable, fixe, etc…
En permettant à tous les visiteurs de consulter votre site web, vous augmentez vos chances d’être vu !

Le chiffre à retenir : 53 % de l’usage d’internet se déroule sur mobile. (Usage de l’internet mobile : ZenithMedia (Anglais))

Fausse bonne idée n°3 : ne pas prioriser votre référencement

Votre site web peut atteindre les premières places de la première page de Google si et seulement si son contenu est frais, riche et original.

Le chiffre à retenir : 75 % des internautes ne dépassent jamais la première page de Google. (58 statistiques fantasmagoriques sur les sites Web : Vendasta (Anglais))

Fausse bonne idée n°4 : ne pas miser sur les avis de ses clients

C’est véridique ! La parole d’un tiers ou d’un client ayant vraiment fait appel à vos services ou acheté votre produit est la meilleure publicité !
Les consommateurs sont en effet de plus en plus vigilants à la réputation des professionnels. Ils demandent des garanties avant de passer à un acte d’achat.

Le chiffre à retenir : 9 consommateurs sur 10 lisent les avis clients avant d’acheter (IFOP).

Fausse bonne idée n°5 : faire uniquement confiance à Google pour récolter des avis

Bien qu’étant le premier moteur de recherche à être utilisé en France, Google ne dispose pas de procédure de contrôle des avis clients.
En tant que responsable, vous risquez de voir la notoriété de votre entreprise détériorée si des concurrents ou des internautes malveillants étaient amenés à rédiger de faux avis. En outre, ces derniers seraient diffusés sans la moindre vérification.

Le chiffre à retenir : Les Français privilégient les avis certifiés par un tiers de confiance sur le site de l’enseigne (87 %) (Praxidia)

Fausse bonne idée n°6 : laisser les avis de vos clients sans réponse

Saviez-vous que 70 % des insatisfactions sont avant tout de simples détails pouvant être corrigés rapidement ?

Les chiffres à retenir :

  • Fidéliser un client coûterait jusqu’à 5 fois moins cher que d’en séduire un nouveau.
  • 95 % des clients insatisfaits reviennent si leur problème a été résolu (JDN).

Fausse bonne idée n°7 : ne pas échanger avec votre client

Enfin, consolider la satisfaction de vos clients à travers l’envoi d’un questionnaire et la récolte des réponses est le meilleur moyen de connaître son opinion. Via cette technique, vous renforcez la confiance qui vous lie et sa fidélité à votre enseigne.

Le témoignage d’un membre du réseau Plus que PRO qui réunit les Meilleures Entreprises de France :

« Nous avons eu un client qui ne nous semblait pas totalement satisfait durant son projet de construction. Finalement, il nous a mis une note de 9,5/10 ! »

Le chiffre à retenir : 33 % des consommateurs insatisfaits se déclarent enclins à s’exprimer sur leur expérience de consommation (contre 20 % des clients satisfaits) (Ipsos et Elia Consulting)

 

Le parcours d’achat sur internet est une expérience personnalisée qui nécessite transparence, confiance et qualité. Appliquez sans tarder ces 7 conseils …

Vous êtes intéressé(e) par cette franchise ?
N'hésitez pas à faire une demande de documentation !

Demande documentation
Actualités de Plus que PRO

La famille Plus que PRO a accueilli un nouveau licencié de marque dans le Gard. Fort d’une expérience de 6 années dans la marine nationale, Éric Sordillon, divorcé et père de deux enfants, a souhaité se lancer dans une nouvelle aventure entrepreneuriale. Convaincu par la pertinence du concept, Éric décide de rejoindre le réseau Plus que […]

Plus que PRO est né d’un constat, celui de l’importance croissante des avis clients pour la réputation d’une entreprise. Depuis son lancement en Alsace, le concept Plus que PRO ne cesse de séduire entreprises, consommateurs mais aussi entrepreneurs à la recherche d’un concept innovant et rentable. En effet, fort d’une trentaine de partenaires, le réseau […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Body' Minute

Leader de la Beauté sans rendez-vous

Apport : 30 000€

CA moyen : 250 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.