Les seniors et la création d'entreprise

Lorsque la fin de carrière est proche et que l'heure de la retraite arrive, 17% des seniors actifs envisagent de créer une entreprise selon un sondage CSA réalisé pour l' APCE (Agence pour la création d'entreprises).

Pour 64% d'entre eux (50 ans et plus), c'est un moyen d'augmenter ses revenus. Au-delà du côté financier, plus de la moitié des seniors interrogés pensent que créer son entreprise permet de s'épanouir personnellement, de faire évoluer sa carrière, de se constituer un patrimoine et de choisir la date de départ à la retraite.
Ils sont par contre aussi plus de la moitié à déclarer que l'absence de capital reste un obstacle à créer une entreprise ajoutée aux démarches administratives qui leur apparaissent complexes.

Profiter de son expérience

Pourtant les seniors disposent de sérieux atouts. Ils ont l'expérience, les réseaux, le capital (parfois). Senior ou pas, avoir l'esprit d'entrepreneur n'est pas vraiment une question d'âge. Dans un contexte de marché du travail qui les touche de plein fouet, la création d'entreprise peut être la porte de sortie et celle d'entrée dans un autre monde. Mais ne devient pas chef d'entreprise qui veut. Il faut savoir prendre des risques, travailler beaucoup pour réussir.

Profiter de l'aide d'un franchiseur

Si se lancer seul peut faire peur, les réseaux de franchise apportent aux porteurs de projet des concepts éprouvés, des méthodes de travail, une connaissance du marché, etc… Pour un senior, se lancer en franchise peut être une option rassurante. La plupart du temps, les franchiseurs guident leurs candidats dans leurs démarchés administratives et financières et leurs évitent ainsi les pièges que les seniors redoutent.
Alors pourquoi pas vous ? Si un secteur vous attire particulièrement, il y a surement une franchise qui vous convient.
Martine, rédactrice AC Franchise

Articles similaires

Les apports en société

par DD - 2 jours

Les apports sont des biens ou des fonds que les associés mettent à la disposition de la société en vue de l'exploitation commune et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts ou actions) soumis aux aléas de la société

Devenir courtier en crédit

par DM - 11 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 11 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Informations clés

  • Crée le: 10/05/12 02:00

Les franchises qui recrutent