Le marché de la distribution alimentaire parisien au coeur des débats

Dans un avis du 11 janvier 2011, l'Autorité de la concurrence se positionnait sur la question de la concurrence du secteur de la distribution alimentaire à Paris. Face à une situation mettant en cause la liberté concurrentielle, elle y préconisait quelques ajustements pour fluidifier le marché.

Le constat ?

Dans cet avis, elle constate la prédominance sur ce marché d'un groupe de distribution alimentaire qui disposerait de plus de 61 % de surface de vente dans la capitale et enregistrerait des parts de marché comprises entre 50 et 70 % en matière de chiffre d'affaires.

Recommandation 1 : Faciliter l'installation des enseignes de distribution alimentaire

Selon l'Autorité de la concurrence, il serait souhaitable de supprimer les barrières à l'installation de grandes surfaces alimentaires à Paris. Elle préconise notamment la suppression de l'autorisation administrative obligatoire pour l'installation des surfaces de distribution de plus de 1000 m2.

Recommandation 2 : Assouplir les conditions d'affiliation

Suite à un avis de décembre 2010 et aux nombreux débats suscités par la proposition de loi dite 'Lefevre" (proposition d'amélioration de l'information précontractuelle des enseignes de distribution alimentaire et de facilitation de la sortie du réseau en limitant la portée des clauses de non-concurrence et de non-affiliation post-contractuelle. Pour ce faire, il est suggéré de mettre en œuvre un document unique intitulé "convention d'affiliation"), l'Autorité de la concurrence recommande d'assouplir les conditions d'affiliation.

Lisez aussi : L'Autorité de la Concurrence éclaircit la relation commerçant franchisé / Grande distribution

Recommandation 3 : Supprimer les clauses de non-concurrence et les droits de préemption

Pour fluidifier le marché parisien, l'Autorité de la concurrence préconise également de supprimer les clauses de non-concurrence et les droits de préemption... mais ne manque pas de rapeller que ces modifications ne pourront modifier la structure du marché que si elles sont accompagnées de facilités quant à l'imposition d'injonctions structurelles.
Retrouvez les franchises de distribution alimentaire qui recrutent
Audrey, rédactrice AC Franchise

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 4 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 6 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 13/03/12 01:00

Les franchises qui recrutent