Le bio en France : Un marché qui se porte bien malgré les difficultés

Les enseignes de la grande distribution tentent de redynamiser leurs offres sur le segment du bio. La franchise Intermarché, pour laquelle le bio ne représentait que 2% de son chiffre d’affaires, a misé sur une stratégie de communication basée sur des rayons visuellement identifiables, des packagings, des animations marketing et des promotions pour améliorer son offre bio. La franchise Casino quant à elle, propose une large gamme de produits labellisés bio en combinant le bio au 100 % sans huile de palme.

Selon Fabien Rambaud, Retail Expert au Cabinet Kurt Salmon, les enseignes de la grande distribution parvenant encore à proposer des prix bas, arrivent à maintenir le cap malgré le ralentissement du dynamisme commercial du bio, constaté par les professionnels du secteur. Selon cet expert, si les réseaux font des efforts pour promouvoir le bio, c’est bien parce que la vente du bio reste valorisante pour l’image des enseignes de la grande distribution.

Les français misent sur les produits locaux

Depuis l’apparition de nouveaux concepts comme ‟acheter local” ou ‟naturel”, le bio n’est plus en situation de quasi-monopole et la défense de l’environnement n'est plus la principale motivation des consommateurs. Pour expliquer ce phénomène, Julia Burtin, du cabinet Kantar World Panel, experte du développement du marché bio, évoque la concurrence des produits ‟ sans ” tels que les produits sans paraben ou sans aluminium, qui menacent le segment du bio.

La consommation du bio est encore loin des objectifs

Le segment du bio ne représente que 3,1% de la valeur du marché.  Aujourd’hui, le bio, démocratisé est consommé par tout le monde mais le nombre de ‟gros consommateurs‟ est négligeable et ne fait réellement pas le poids sur le marché. La consommation du bio reste encore loin des objectifs, et le secteur est dans l’incapacité de prendre son élan sur le marché de la consommation. 

Une partie de cet article est basé sur un article de Points de Vente.

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 16 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 21 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 23 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 19/10/14 01:46

Les franchises qui recrutent