La distribution de biens culturels est en crise en France

L'annonce de la fermeture du magasin Virgin, situé sur l'avenue de Champs-Elysées à Paris, apparaît être un symbole de la crise que traversent actuellement les acteurs de la distribution de biens culturels en France. Face à des habitudes de consommation qui ont fortement évolué depuis quelques années dans ce secteur, la plupart des distributeurs n'ont apparemment pas tous su trouver les solutions pour s'y adapter et doivent faire face actuellement à un repli de leurs ventes et de leurs surfaces de vente.

La fin des années CD

Si l'annonce de la fermeture du magasin Virgin, situé sur l'avenue de Champs-Elysées à Paris, a connu un vif écho dans les médias et auprès du grand public, c'est avant tout parce qu'ouvert au début des années 90, il représentait un symbole des années CD et de l'abondance de la vente de biens culturels en France. Pourtant Virgin n'est pas le seul acteur du secteur à rencontrer des difficultés dans ce secteur, comme le prouvent la quasi-disparition des magasins Madison Nuggets ou encore les annonces pessimistes récentes de la FNAC.

Des nouvelles tendances pas suffisamment prises en compte

Parmi les explications avancées pour tenter de trouver les raison de cette crise, on trouve bien entendu en bonne place le téléchargement illégal ou encore la dématérialisation des supports qui atteint désormais aussi le marché du livre. Des tendances que n'auraient pas, selon certains analystes, su anticiper et accompagner les grands acteurs du secteur. Virgin ne possédait par exemple qu'une plate-forme de téléchargement légal mais aucun site marchand de livraison à domicile de biens culturels.

Des solutions nécessaires mais pas forcément suffisantes

Face aux changements des habitudes de consommation des clients qui ont évolué notamment vers la téléphonie mobile, les acteurs de la distribution de biens culturels doivent désormais trouver des moyens de s'y adapter. Pour cela plusieurs solutions ont été mises en place comme le réaménagement par la FNAC en avril 2012 de ses espaces de vente pour accueillir la commercialisation de biens dans le domaine du petit électroménager. Cela pourrait aussi passer par l'organisation d'expérience client dans les magasins comme des concerts ou encore des séances de dédicaces.
Retrouvez l'actualité des franchises dédiées à la culture et aux loisirs. Et découvrez les franchises de culture et des loisirs qui recrutent.

Articles similaires

Services à la personne : les avantages accordés par la loi de finances 2017

par HK - un mois

Un communiqué de presse d’Age d’Or Expansion S.A., franchiseur du réseau Age d’Or Services, détaille les nouveautés de la loi de finances 2017 : avantage fiscal étendu pour le recours aux services à la personne, augmentation du CICE et baisse de l...

RSI, cotisations: ce qui change pour l’entrepreneur indépendant dès le 1er de l’an 2017

par Sonia Tajouri - un mois

Le fonctionnement même du RSI change. Les assurés ne vont pas forcément s'en rendre compte car il s'agit surtout d'un changement mais cela permet de clarifier en interne une organisation bien complexe. La désignation d'un responsable unique du rec...

Quelles clauses dans un contrat de franchise ?

par HK - 2 mois

La rédaction du contrat doit faire l’objet d’une grande attention afin que ses clauses soient en harmonie avec les exigences françaises et européennes en matière de concurrence. Voici ce en général les clauses d'un contrat de franchise.

Informations clés

  • Crée le: 05/03/13 01:00

Les franchises qui recrutent