Devenir franchisé : Avantages, inconvénients et obligations

La décision de faire partie d’un réseau de franchise plutôt que de se lancer seul doit venir après mûre réflexion et la conclusion que la franchise a des avantages indéniables. Cependant, en tant que franchisé, il faut bien connaître ses obligations et prendre conscience des probables inconvénients.

Avantages :

  • Bénéficier d’une enseigne à forte notoriété, de la puissance d’achat et de communication d’un réseau
  • Bénéficier d’un réel avantage concurrentiel
  • Démarrage plus sécurisé et montée en puissance plus rapide
  • Nettement meilleur taux de succès à court, moyen et long terme
  • Maîtrise professionnelle supérieure grâce au transfert de savoir-faire et à l’assistance permanente
  • Être propriétaire de son entreprise et autonome sans la solitude
  • Espérer une meilleure rentabilité des capitaux investis
  • Un concept en évolution permanente pour garantir la pérennité des entreprises franchisées


Inconvénients :

  • Un investissement de départ parfois plus important pour la franchise que pour le commerce isolé (mais c’est à cause d’emplacements meilleurs et de normes plus étudiées)
  • Devoir accepter de suivre les règles dictées par son franchiseur et qui permettent au concept de bien fonctionner et vendre
  • La formule de la franchise peut entraver le désir d’indépendance totale qui anime l’esprit de certains entrepreneurs
  • Les autres franchisés du réseau sont parfois des freins à l’évolution où à la qualité, d’où l’importance de franchiseurs très sélectifs au recrutement.


Obligations :

Le franchisé doit :

  • En principe, rechercher et négocier l’emplacement de son point de vente (souvent avec l’aide du franchiseur lorsque la tâche est complexe et les locaux rares et chers)
  • Constituer sa société et se charger des démarches administratives
  • Appliquer la stratégie commerciale du franchiseur
  • Rétribuer son franchiseur en contrepartie de ses apports (droit d’entrée, royalties…) 
  • Participer à la formation
  • Recruter et former son personnel
  • S’approvisionner auprès de son franchiseur ou de fournisseurs référencés
  • Respecter les normes d’un concept et les standards de qualité

Mais le franchisé n’a plus besoin de prendre en charge ce que le franchiseur fait pour lui, par exemple :

  • Marketing, communication
  • Achats, style, collection, logistique
  • Structures de formation et contenus
  • Mise au point du savoir-faire et expérimentation
  • etc… selon les cas

Fermer le menu