UV, tatouage, piercing : des activités mieux surveillées

Dans le secteur porteur de la beauté et de l'esthétique, les commerces dédiés aux UV, piercing ou autres tatouages sont surveillées de très près. Pas question de prendre des distances avec la réglementation et de mettre les clients en danger.

En effet, ces pratiques ne sont pas sans risques et régulièrement les instances sanitaires mettent en garde contre les complications qu'elles peuvent entraîner. Le choix du prestataire et le respect des consignes de sécurité sont essentiels.
Plus de 9900 établissements proposent des soins UV en France et près de 10 % de la population n'hésiterait pas à s'allonger dans les cabines à bronzer. Les règles à surveiller avec attention : la remise de note et l'affichage des prix des prestations, le renouvellement régulier des contrôles techniques, la formation du personnel, le respect des temps d'exposition…
Côté tatouage et piercing, un décret récent de mars 2009 oblige les studios à suivre des règles très strictes d'hygiène et de salubrité. Désormais, ils doivent recevoir un agrément des autorités sanitaires concernant l'amélioration des locaux, l'équipement matériel ou le traitement des déchets. Les tatoueurs et perceurs doivent aussi suivre une formation quant aux règles d'hygiène et de salubrité. Enfin, ils doivent informer leurs clients des risques et des précautions à prendre après l'acte. A noter que les produits de tatouage sont suivis par un système de cosmétovigilance.
Vu dans 60 Millions de consommateurs – Hors série n° 144

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - un mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 2 mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 5 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 24/03/10 01:00

Les franchises qui recrutent