UV, tatouage, piercing : des activités mieux surveillées

Dans le secteur porteur de la beauté et de l'esthétique, les commerces dédiés aux UV, piercing ou autres tatouages sont surveillées de très près. Pas question de prendre des distances avec la réglementation et de mettre les clients en danger.

En effet, ces pratiques ne sont pas sans risques et régulièrement les instances sanitaires mettent en garde contre les complications qu'elles peuvent entraîner. Le choix du prestataire et le respect des consignes de sécurité sont essentiels.
Plus de 9900 établissements proposent des soins UV en France et près de 10 % de la population n'hésiterait pas à s'allonger dans les cabines à bronzer. Les règles à surveiller avec attention : la remise de note et l'affichage des prix des prestations, le renouvellement régulier des contrôles techniques, la formation du personnel, le respect des temps d'exposition…
Côté tatouage et piercing, un décret récent de mars 2009 oblige les studios à suivre des règles très strictes d'hygiène et de salubrité. Désormais, ils doivent recevoir un agrément des autorités sanitaires concernant l'amélioration des locaux, l'équipement matériel ou le traitement des déchets. Les tatoueurs et perceurs doivent aussi suivre une formation quant aux règles d'hygiène et de salubrité. Enfin, ils doivent informer leurs clients des risques et des précautions à prendre après l'acte. A noter que les produits de tatouage sont suivis par un système de cosmétovigilance.
Vu dans 60 Millions de consommateurs – Hors série n° 144

Articles similaires

Les réseaux de franchise libres de ne pas mettre en place une instance de dialogue social...

par MA - 5 mois

Le 14 février la loi d'habilitation des ordonnances travail a abrogé la très juridiquement contestée, compliquée et coûteuse récente disposition obligeant les réseaux de franchise employant au total plus de 300 salariés à mettre en place d'une ins...

Le transfert de clientèle du franchiseur au franchisé éteint la clause de non-concurrence

par Source Francis Lefebvre - 6 mois

Lorsque, par avenant au contrat de franchise, le franchiseur transfère la clientèle locale à son franchisé, il ne peut plus ensuite invoquer contre celui-ci la clause de non-concurrence qui est incompatible avec ce transfert.

La Tunisie N°1 africain pour l'environnement entrepreneurial !

par ST - 7 mois

Selon le Global Entrepreneurship Index 2018, la Tunisie est le premier pays africain en matière de qualité de l’environnement entrepreneurial, révèle l’Indice global de l'entrepreneuriat (GEI). Cet indice particulièrement intéressant pour la franc...

Informations clés

  • Crée le: 24/03/10 01:00

Les franchises qui recrutent