Un SMIC unique et des allègements

Depuis le 1er juillet, le Smic horaire a augmenté de 5,3 %, pour une valeur de 7,19 €. Mais cette revalorisation n'atteint pas de manière identique chacun des différents Smic et s'accompagne de mesures complémentaires. L'Urssaf peut répondre à vos questions.

En fait il y a de nombreuses disparités, puisque si l'écart se réduit entre le montant supérieur et le montant inférieur, on assiste seulement à une première étape de la convergence annoncée pour juillet 2005. La loi Aubry avait en effet créé cinq garanties mensuelles pour maintenir les pouvoirs d'achat. Au 1er juillet ce n'est donc pas une mais six augmentations qui sont instaurées, selon les dates de passage aux 35 heures.

Dans les calculs du gouvernement le surcoût qu'entraîne cette harmonisation par le haut devrait être compensé par les nouveaux allégements de charges accordés dans le cadre de la Loi Fillon du 17 janvier 2003. Il s'agit en particulier de la réduction dégressive de cotisations sur les bas salaires et des allégements « 35 heures » qui sont remplacés par un système ne faisant pas référence au nombre d'heures mais uniquement lié au taux horaire.

Donc la réduction de charge est désormais destinée à toutes les entreprises : elle est de 26 % pour un Smic et diminue progressivement jusqu'à 1,7 Smic. Une période transitoire est cependant prévue pour les entreprises ne bénéficiant pas des 35 heures qui patienteront jusqu'en juillet 2005 pour bénéficier de tous les allègements. L'Urssaf a mis en place un numéro indigo : 0820.36.35.34


Dominique Deslandes





Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 8 jours

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 29 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 4 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 29/07/03 02:00

Les franchises qui recrutent