Révisera, révisera pas la loi galland

Le premier Ministre a confirmé qu'il avait l'intention de réviser la Loi Galland, un calendrier est même fixé...

En annonçant une réforme sans précipitation, Jean-Pierre Raffarin a satisfait à la fois Michel-Edouard Leclerc, qui milite pour une réforme conséquente, et Jacques Perrilliat, président de l'Union du commerce de centre-ville, partisan du statu quo. Il s'agit, en accord avec son ministre des PME et du commerce Christian Jacob, de préserver l'équilibre entre les prix et l'emploi. " Nous voulons aller au fond de ce dossier et agir sans précipitation ".

Pourtant on sait que les dernières études auprès des consommateurs français montrent l'importance du sentiment de hausse des prix. Près de la moitié estime très élevée la hausse des prix depuis deux ans, en particulier sur les produits de grande consommation. Le calendrier annoncé par le premier ministre prévoit dès février 2005, l'achèvement des travaux de la mission parlementaire et du groupe de travail du ministère des PME sur la loi Galland. Les conclusions seront remises à la mi-février. Puis le " programme national de développement et de modernisation des activités commerciales et artisanales " sera publié et indiquera les possibilités de modernisation des équipements commerciaux. En même temps on préparera un projet de loi sur l'urbanisme commercial et les relations industrie-distribution. Au second semestre 2005, le projet de loi devrait être adopté et pour le 1er janvier 2006 on devrait voir l'entrée en application des mesures prises.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 4 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 3 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 4 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Informations clés

  • Crée le: 30/01/05 01:00

Les franchises qui recrutent