Reprise par la Société des engagements pris pour elle avant sa création officielle

Puisqu'elle n'est pas encore immatriculée au registre du commerce, la société n'a pas d'existence juridique, aussi la reprise des engagements doit faire l'objet d'une décision.

Les engagements pris par les futurs associés pour le compte de la société en formation doivent en effet être repris par celle-ci une fois qu'elle est immatriculée. A défaut ces actes n'engagent que les fondateurs les ayant souscrits.

En général cette reprise intervient au moment de la signature des statuts. L'immatriculation de la société au registre du commerce emporte alors reprise automatique des actes souscrits avant la signature des statuts.

Une décision doit être prise explicitement par les associés. Les tribunaux font preuve de rigueur en ce domaine même pour un seul associé : la décision de reprise de l'associé unique doit être répertoriée dans le registre prévu à cet effet.



 

Articles similaires

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 3 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 3 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 4 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Informations clés

  • Crée le: 26/11/08 01:00

Les franchises qui recrutent