Quel prix de référence pour les soldes ? C'est dans deux mois déjà.

Vous pouvez retenir comme référence le dernier prix pratiqué ou marqué sans limitation de délai. Mais il faut être en mesure de prouver la réalité de cette référence.

Souvent la période des soldes est précédée d'annonces publicitaires ou de documents reprenant les offres promotionnelles. Ceux-ci doivent respecter les dispositions d'un arrêté relatif à la publicité des prix. Aussi des contrôles ont-ils été effectués et ont permis d'établir une jurisprudence.

Selon la DCCRF de Paris (Direction Régionale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) le prix de référence ne peut excéder le prix le plus bas  effectivement pratiqué par l'annonceur pour un article ou une prestation similaire, dans le même établissement de vente au détail au cours des trente jours précédents le début de la publicité.

Mais il est possible que le produit n'ait pas fait l'objet de vente dans la période de trente jours, aussi l'annonceur peut également utiliser le prix conseillé par le fabricant ou l'importateur du produit ou encore le prix maximum résultant d'une disposition de la réglementation économique fixant un prix limite de vente au détail. Il doit être à même de justifier la réalité de ces références et du fait que ces prix sont couramment pratiqués par les autres distributeurs du même produit.

Cela donne donc trois voies qui permettent de ne pas enfreindre les règles applicables aux publicités de réduction de prix. 

Dominique Deslandes

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 8 jours

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 29 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 4 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 29/04/07 02:00

Les franchises qui recrutent