Profiter des aides : le CJE (4)

Le contrat jeune en entreprise peut être conclu avec les 16-25 ans sans qualification ou ayant un niveau bac ou encore titulaire d'un CIVIS (contrat d'insertion dans la vie sociale).

Trois conditions sont à respecter : n'avoir procédé à aucun licenciement économique dans les six mois précédant l'embauche, être à jour du paiement des cotisations sociales, recruter un jeune qui n'a pas travaillé dans l'entreprise dans les douze derniers mois précédant cette embauche. Il n'y a pas de formation imposée dans le cadre de ce contrat. Elle est néanmoins possible en fonction d'accords spécifiques.

Le montant de l'aide financière, appelée soutien à l'emploi des jeunes en entreprise (SEJE), attribuée durant 2 ans, est fixée à 400 € par mois la première année et 200 € la seconde. Pour un salarié à temps partiel cette aide est proratisée. La demande doit être effectuée auprès de l'Assedic dans les 3 mois de l'embauche.

Cette aide ne peut être cumulée avec une autre aide à l'emploi. En revanche le cumul est possible pour la plupart des exonérations de charges sociales patronales, notamment la réduction Fillon sur les bas salaires, la réduction forfaitaire sur les avantages en nature dans les hôtels - cafés - restaurants et l'exonération de cotisation pour l'embauche de jeunes en contrat de professionnalisation en CDI. Toute rupture ou suspension doit être signalée auprès de l'Assedic.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Les réseaux de franchise libres de ne pas mettre en place une instance de dialogue social...

par MA - 4 jours

Le 14 février la loi d'habilitation des ordonnances travail a abrogé la très juridiquement contestée, compliquée et coûteuse récente disposition obligeant les réseaux de franchise employant au total plus de 300 salariés à mettre en place d'une ins...

Le transfert de clientèle du franchiseur au franchisé éteint la clause de non-concurrence

par Francis Lefebvre - 24 jours

Lorsque, par avenant au contrat de franchise, le franchiseur transfère la clientèle locale à son franchisé, il ne peut plus ensuite invoquer contre celui-ci la clause de non-concurrence qui est incompatible avec ce transfert.

La Tunisie N°1 africain pour l'environnement entrepreneurial !

par ST - un mois

Selon le Global Entrepreneurship Index 2018, la Tunisie est le premier pays africain en matière de qualité de l’environnement entrepreneurial, révèle l’Indice global de l'entrepreneuriat (GEI). Cet indice particulièrement intéressant pour la franc...

Informations clés

  • Crée le: 05/10/07 02:00

Les franchises qui recrutent