Ouvertures des magasins le dimanche ?

La polémique s'installe autour de l'idée de généraliser l'ouverture des commerces le dimanche, et l'UPA (Union Professionnelle des Artisans) affirme que ceci repose sur un non-sens économique et que cela aboutirait à un choix de société que les Français rejettent dans leur grande majorité.

Les règles actuelles en matière d'ouverture dominicale garantissent une concurrence équitable entre les différentes formes de commerce et sont assorties de possibilités de dérogations qui permettent de répondre aux attentes de la population.

En outre, considérer, selon l'UPA, que le pouvoir d'achat des Français est extensible au point d'ajouter un jour de consommation par semaine est une erreur flagrante ; toute ouverture supplémentaire serait compensée par une baisse de consommation à d'autres périodes de la semaine ou auprès d'autres catégories de commerces.

Sachant de surcroît qu'à chiffre d'affaires égal les artisans et commerçants de proximité emploient trois fois plus de personnel que la grande distribution, une généralisation de l'ouverture des grandes et moyennes surfaces le dimanche, loin de créer des emplois, en détruirait.

Dans ce contexte et alors que le fragile équilibre entre les différentes formes de commerce a déjà été mis à mal par la réforme de la loi Galland, une généralisation des ouvertures dominicales menacerait l'avenir de l'artisanat et du commerce de proximité. C'est pourquoi l'UPA s'oppose clairement à l'aboutissement de tels projets.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - un mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 2 mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 5 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 26/08/06 02:00

Les franchises qui recrutent