On annonce des mesures pour la restauration

Elles devraient essentiellement concerner les professionnels de la restauration "à table" dont les établissements comptent moins de 20 salariés à temps plein.

Le dossier TVA à 5,5 % n'ayant pu aboutir, les professionnels de la restauration sont demandeurs de nouvelles mesures pour rentabiliser leur activité et faciliter l'embauche. Début avril le Gouvernement a présenté un contrat de croissance en faveur de l'emploi et de la modernisation du secteur qui devrait faire partie de la prochaine loi de finances 2007.

Le plan fixe l'objectif de soutenir la création d'emplois grâce à une amplification des allégements de charges sociales. Il prévoit aussi une aide au soutien de l'investissement afin d'améliorer la qualité et la modernisation des établissements, par l'attribution d'un crédit d'impôt. Le gouvernement prévoit également d'assouplir son dispositif en matière d'heures supplémentaires.

Il offre aux entreprises de moins de 20 salariés du secteur la possibilité de faire appel aux extras. Une mesure attendue par les réseaux depuis plusieurs années. Cela donnera de la flexibilité aux franchisés dans la gestion de leurs équipes. La restauration rapide qui, elle, bénéficie du taux de TVA à 5,5 % est moins concernée. Les responsables patronaux des petites unités ont par ailleurs réaffirmé leur volonté de créer 40 000 postes grâce aux mesures annoncées. Un optimisme qui pourrait gagner les responsables d'enseignes...

Dominique Deslandes

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - un mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 2 mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 5 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 03/07/06 02:00

Les franchises qui recrutent