Monceau Fleurs : rentable

Actualités & Interviews / Actualités des réseaux / Monceau Fleurs : rentable
  • Créé le : 27/06/2004
  • Modifé le : 27/06/2004

Malgré des charges financières élevées les professionnels émettent un avis positif sur l’activité de ces magasins de fleurs en libre service. C’est une franchise lancée en 1998 par une famille de fleuristes.

Les prix des magasins de ce type sont réduits grâce à des centrales d’achat qui importent en grande quantité des Pays-Bas. La gestion est informatisée ce qui facilite commandes et réassorts. Les horaires d’ouverture marquent une grande amplitude 7 jours sur 7. Le développement de cette formule a été rapide pour trois enseignes dominantes : avec Monceau Fleurs, se battent sur le créneau Rapid’Flore et Le Jardin des Fleurs. On y trouve de nombreux cadres de la grande distribution.

 Pour Monceau Fleurs, d’après les résultats financiers datant de 2001-2002, les chiffres sont bons, le chiffre d’affaires a augmenté de 51 %, progression qui a continué en 2003. Les résultats ont pu être un peu réduits en raison des charges de personnel ou des charges externes. Néanmoins le résultat serait à hauteur de 19 % du chiffre d’affaires et la rentabilité d’un magasin peut atteindre 24 %.

Quant au contrat de franchise, il paraît complexe et épais,  avec un document principal et quatre avenants. Le réseau est encore modeste, on annonce 48 franchisés et 6 succursales. Le droit d’entrée est de 13 400 € et les redevances sont de 6 % du chiffre d’affaires. Le conseil donné par les professionnels est de faire éplucher les comptes d’un côté et les clauses du contrat de l’autre…

Vu dans  » Courrier Cadres  » n° 1529

Actualités de MONCEAU FLEURS

Pour supporter son développement en franchise et en succursale, il était nécessaire pour Emova Group de disposer de ressources humaines à la hauteur de ses ambitions, des fleuristes correctement formés et compétents, aptes à exercer ce métier et à assurer un service de qualité optimale au sein de tous les points de vente du groupe. […]

L'Indicateur de la Franchise

L'Indicateur de la Franchise

Face à un métier de fleuriste qui n’est aujourd’hui pas valorisé à sa juste valeur, ce qui entraîne une pénurie de vocation de fleuristes, Emova Group a décidé de créer L’école florale dispensant le diplôme d’état de Certificat d’Aptitude Professionnel fleuriste (CAP) afin de former des fleuristes qui contribueront au développement du réseau. L’école de […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Green Is Better

Rejoignez le n°1 de la restauration rapide green et bio

Apport : 70 000€

Droit d'entrée : 30 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.