Mise à plat des minima sociaux

Dominique de Villepin lance ce chantier en espérant inciter les allocataires à la reprise d'un emploi, même à temps partiel.

Le premier ministre veut remettre de la lisibilité dans les neuf minima sociaux en vigueur. Plus de 3,3 millions de personnes sont concernées par ces allocations. On y trouve le bien connu RMI, puis l'allocation aux adultes handicapés, l'allocation supplémentaire vieillesse, l'allocation de solidarité spécifique, l'allocation de parent isolé, l'allocation supplémentaire d'invalidité, l'allocation d'insertion, l'allocation équivalent retraite, l'allocation veuvage.

Dominique de Villepin s'est donné trois mois pour remettre l'activité au coeur de sa politique sociale. On sait que dans un récent rapport la sénatrice UMP Valérie Létard soulignait les effets pervers liés aux seuils de minima sociaux, tandis que le président de l'UMP, devant les jeunes de son parti avait évoqué " tant de chômeurs, tant de pauvres " et la France " qui se lève tôt le matin "... Pourtant il est clair qu'aujourd'hui il est préférable de travailler que de bénéficier d'un revenu d'assistance, mais à partir d'un mi-temps, il y a des phénomènes de désincitation financière qui subsistent... Ce à quoi le premier ministre veut semble-t-il remédier... 

Dominique Deslandes

Articles similaires

La Tunisie N°1 africain pour l'environnement entrepreneurial !

par ST - 23 jours

Selon le Global Entrepreneurship Index 2018, la Tunisie est le premier pays africain en matière de qualité de l’environnement entrepreneurial, révèle l’Indice global de l'entrepreneuriat (GEI). Cet indice particulièrement intéressant pour la franc...

Le cadre juridique de la franchise en Tunisie

par Ministère du commerce Tunisien - un mois

La franchise en Tunisie. Exposé du ministère du commerce tunisien au salon Tunis Medfranchise le 6 décembre 2017 La définition du contrat de franchise (article 14 de la loi n°2009-69) : C’est "un contrat par lequel le propriétaire d’une marqu...

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 3 mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Informations clés

  • Crée le: 07/10/05 02:00

Les franchises qui recrutent