Mieux connaître son client

Selon Bernard Boutboul, Directeur de Gira Sic Conseil, il semble que la restauration ne fasse plus rêver. On ne va plus assez au restaurant pour faire la fête, l'investissement n'en vaut pas la chandelle. Actuellement on lance beaucoup de concepts sans se préoccuper des attentes et des désirs du consommateur. La restauration pourrait s'inspirer du modèle de la grande distribution qui essaie de coller de plus en plus à la demande, grâce à des enquêtes de satisfaction régulières. Du côté de la restauration il semble que l'on ne fasse qu'un marketing de surface qui ne permet pas de fidéliser le client. Bernard Boutboul conseille de mettre en place des indicateurs fiables des performances réelles.
Vu dans Néorestauration N° 398
NDLR : Notons que les chaines de franchise font nettement mieux que les restaurateurs isolés en la matière.




Articles similaires

Devenir mandataire automobile en franchise, est-ce possible ?

par MA - 16 jours

Le marché a vu apparaître un nouvel acteur: le mandataire, jouant le rôle d'intermédiaire entre vendeurs et acheteurs non pas d'immobilier mais d'automobile!

Atrium.Brussels drague les commerçants Berlinois

par Julien Cadoret - 21 jours

Atrium.Brussels, Brussels Invest & Export, le MAD et une série d’autres institutions bruxelloises préparent ensemble les Brussels Days, qui se dérouleront du 8 au 11 octobre à Berlin.

L'aide à domicile en franchise, quelles opportunités ?

par MA - 26 jours

L'aide à domicile est un secteur dynamique qui compte près de 35 000 acteurs et pèse plus de 20 milliards d'euros. Le marché emploie plus d'1.1 millions de personnes pour répondre aux besoins de 2.7 millions de clients (chiffres 2015). Les entrepr...

Informations clés

  • Crée le: 03/02/05 01:00

Les franchises qui recrutent