L'ouverture du dimanche fait débat depuis de nombreuses années

Rediffusion sans commentaire de notre article du 10 juin 2004 : difficile de trancher et d'évoluer.

"Il est des sujets qui feront toujours débat au sein de la société française. La possibilité offerte aux commerces d'ouvrir le dimanche en fait partie.

C'est le numéro 2 du gouvernement, Nicolas Sarkozy, lui-même, qui a remis la polémique au goût du jour en émettant l'idée qu'ouvrir les magasins le dimanche relancerait la consommation des ménages.

Faux, semblent répondre en coeur la plupart des organisations regroupant distributeurs et commerçants. Les causes de la faible consommation des ménages se trouvent ailleurs selon eux (problèmes de la sécurité sociale, hausses de certains impôts directs ou indirects, morosité économique,...).

L'exemple d'un de nos voisins européens, l'Espagne, montre une autre voie. Les commerçants espagnols peuvent ouvrir plus de 12 dimanches par an. Le gouvernement va peut-être faire machine arrière car cette mesure favorise trop la grande distribution au détriment du petit commerce.

La loi française permet aujourd'hui d'obtenir une dérogation pour ouvrir 5 dimanches par an à moins d'être implanté dans une zone touristique qui permet d'ouvrir tous les dimanches.

Les mesures évoquées par Nicolas Sarkozy viseraient soit à élargir les dites zones soit d'augmenter le nombre de dimanches possibles. Mais rien de concret n'a été avancé.

Le débat rebondit quelques semaines après l'interdiction faite au centre commercial Plan de Campagne de Marseille d'accueillir ses clients le dimanche."

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - un mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 2 mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 5 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 25/09/06 02:00

Les franchises qui recrutent