Loi Jacob : loi sanction ? Complète l'article du 19 mai

Les distributeurs craignent des conséquences judiciaires lourdes, en particulier des amendes, de quoi faire frémir les acheteurs.

Il s'agit du volet de la loi le plus discret car seuls les professionnels sont concernés. Le projet de Loi Jacob prévoit par exemple l'inversion de la charge de la preuve car les enseignes doivent pouvoir justifier auprès de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) la réalité des services rendus aux fournisseurs auxquels sont imputés des marges arrières. Il s'agit de vérifier que les enseignes ne contraignent pas à vendre un produit à perte.

Les contrats annuels de coopération commerciale correspondent désormais à une nouvelle définition légale : contrats de service, et doivent être établis par les enseignes avant le 15 février de chaque année. Pour chaque produit il faudra indiquer la part de coopération commerciale attribuée... En cas de non respect de ces contrats de coopération commerciale, les amendes pourront s'élever de 75 000 €  pour les personnes physiques à 375 000 € pour les personnes morales (au lieu de 15 000 à 75 000).

Le non respect des règles lors des enchères inversées peut coûter 40 000 € d'amende et deux ans d'emprisonnement. La DGCCRF peut proposer une transaction pénale pour les délits, évitant l'inscription au casier judiciaire. En cas de refus, le procureur peut recourir à une ordonnance pénale ou bien l'affaire est effectivement jugée et fait l'objet de publicité dans les journaux.

Dominique Deslandes

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - un mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 3 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Publication du décret relatif à l’instance de dialogue social

par HK - 3 mois

Le décret d’application de la loi travail relatif aux modalités de l’instance de dialogue social vient de paraître. Rappelons que l’instance en question fait partie des dispositions de la loi El Khomri et qu’elle porte sur la représentation du per...

Informations clés

  • Crée le: 21/05/05 02:00

Les franchises qui recrutent