Les TPE dispensées de publication de comptes annuels

Dans une interview donnée au journal Les Echos, le premier ministre a annoncé une simplification administrative pour les TPE : la levée immédiate de l'obligation de déposer les comptes annuels pour les entreprises de moins de salariés.

Une mesure à destination des TPE dans le cadre du pacte de compétitivité

Jusqu'à présent, cette règle concernait les entreprises de moins de 50 salariés qu'elles soient sous le régime SA ou SARL. Ces dernières étaient dans l'obligation de remettre auprès du greffe du tribunal de commerce, le détail de leurs comptes (bilan, gestion) dans le cadre d'une transparence et de ce fait les comptes devenaient alors publics.
A partir de maintenant, cette mesure ne sera donc plus obligatoire pour les entreprises de moins de 10 salariés (ces TPE qui sont au nombre de 1,4 millions) et dont le chiffre d'affaires n'excède pas 700 000 euros annuels. Une charge administrative couteuse en temps et en argent pour ces petites entreprises. D'ailleurs, certaines n'hésitaient pas à refuser de transmettre leurs comptes quitte à payer une amende de 1500 euros voulant ainsi conserver la confidentialité de leur business et près de 40% des entreprises ne s'y soumettraient pas.
Les comptes de ces entreprises resteront bien sûr accessibles aux administrations publiques, aux tribunaux de commerce, la Banque de France, les services de la statistique publique.
Cette mesure a pour objet de simplifier les formalités administratives des entreprises et de préserver la confidentialité des entreprises innovantes. Les mesures de publication actuelles devraient aussi être allégées pour les sociétés réalisant un chiffre d'affaires jusqu'à 8 millions d'euros.

N'hésitez pas à consulter toute l'actualité relative à la réglementation des affaires

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - un mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 3 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Publication du décret relatif à l’instance de dialogue social

par HK - 3 mois

Le décret d’application de la loi travail relatif aux modalités de l’instance de dialogue social vient de paraître. Rappelons que l’instance en question fait partie des dispositions de la loi El Khomri et qu’elle porte sur la représentation du per...

Informations clés

  • Crée le: 02/05/13 02:00

Les franchises qui recrutent