Les séminaires remplissent-ils les hôtels ?

Les indicateurs économiques le confirment : la croissance a été bien faible en 2003. Au nombre des victimes de cette contre-performance économique, on compte les entreprises de services aux entreprises. Et parmi elles, les hôtels.

Aujourd'hui, un patron qui envoie un salarié en mission regarde à deux fois la note d'hôtel. Aujourd'hui, une entreprise, aussi grosse soit-elle, ne dépense plus des sommes faramineuses pour un séminaire au soleil.

En 2003, une écrasante majorité (96 %) a préféré la France pour ce genre de réunions et la plupart ont choisi Paris (3 sur 5).

Les manifestations de type séminaires n'ont pas été supprimées ; elles se sont adaptées à la tendance : moins de grands rendez-vous et sur des périodes plus courtes. La demi-journée n'est plus une exception actuellement.

Malgré cette évolution, les entreprises souhaitent changer le plus souvent de lieu pour leurs grandes réunions. Surtout s'il s'agit d'un rendez-vous revêtant un caractère exceptionnel.

Ce marché dont la physionomie change complètement profite essentiellement aux hôtels souvent bien équipés sur le sol français pour accueillir des séminaires et offrir toutes les prestations voulues. Actuellement ce sont plutôt les indépendants qui ont la côte au détriment des chaînes. Certainement parce que les organisateurs de séminaires choisissent leur destination en consultant des guides professionnels, par habitude ou en surfant sur Internet... Surtout, leur principal critère de choix est la qualité du contact.

La tendance pour 2004 est difficile à définir. Elle dépendra essentiellement de la reprise économique. Les entreprises ne se hasardent pas à dire si elles maintiendront ce type de rendez-vous.   

Vu dans L'Hôtellerie du 5 février 2004

Articles similaires

Devenir caviste avec la franchise, est-ce possible ?

par MA - 17 minutes

Le marché du vin a connu durant ces 30 dernières années une baisse de la quantité consommée contre une montée en gamme des produits recherchés par les Français. On a aussi noté une progression du nombre de cavistes à hauteur de 10 % de 2005 à 2015...

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 13 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Ouvrir un terminal de cuisson en franchise

par MA - un mois

Il faut bien faire la différence entre boulangerie et terminal de cuisson. Voyons dans cet article le marché et ses tendances et l'avantage d'ouvrir un terminal de cuisson. Nous prendrons comme exemple la référence de ce marché, la franchise La Mi...

Informations clés

  • Crée le: 08/03/04 01:00

Les franchises qui recrutent