Les promotions séduisent moins

Les repères sont troublés et un sentiment de méfiance est apparu dans l'esprit du consommateur. Comment redonner confiance ?

Les offres promotionnelles sont trop nombreuses. En deux ans, leur nombre a augmenté de 51 % en grand magasin et supermarchés. Elles représentent désormais 20 % de l'offre... Le consommateur est perdu et son intérêt pour les promotions ne cesse de diminuer. Les catalogues et prospectus sont moins lus, ils intéressent surtout les fidèles, ne drainant plus qu'un consommateur occasionnel sur cinq. Au moment même où le hard discount s'avère attractif, la promotion n'apparaît plus être une bonne affaire : l'écart de prix a été réduit à 2,5 % en moyenne. Les clients ont du mal aujourd'hui à repérer le bon prix.

Le cumul des promotions, cartes de réduction et autres avantages rend l'ensemble parfaitement hermétique voire même suspect pour les consommateurs. 50 % ont peur de se faire piéger.

En revanche on préfère en général une réduction immédiate bien vérifiable ou des produits avec des quantités gratuites. Pour les industriels l'enjeu est important : redonner confiance autour de leur marque. Quant aux distributeurs, il doivent surprendre le consommateur et recréer le désir. Mais les deux parties devront coopérer. Il faut redonner du sens au trademarketing afin de contribuer chacun à la restauration des marques.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Devenir mandataire automobile en franchise, est-ce possible ?

par MA - 16 jours

Le marché a vu apparaître un nouvel acteur: le mandataire, jouant le rôle d'intermédiaire entre vendeurs et acheteurs non pas d'immobilier mais d'automobile!

Atrium.Brussels drague les commerçants Berlinois

par Julien Cadoret - 21 jours

Atrium.Brussels, Brussels Invest & Export, le MAD et une série d’autres institutions bruxelloises préparent ensemble les Brussels Days, qui se dérouleront du 8 au 11 octobre à Berlin.

L'aide à domicile en franchise, quelles opportunités ?

par MA - 26 jours

L'aide à domicile est un secteur dynamique qui compte près de 35 000 acteurs et pèse plus de 20 milliards d'euros. Le marché emploie plus d'1.1 millions de personnes pour répondre aux besoins de 2.7 millions de clients (chiffres 2015). Les entrepr...

Informations clés

  • Crée le: 28/05/05 02:00

Les franchises qui recrutent