Les prix baissent moins mais la consommation textile croît

Voici le paradoxe de la mode au féminin, en 2005 la consommation s'est redressée alors que les prix se maintenaient.

Les femmes françaises restent avides de mode. En 2005 leurs dépenses en prêt-à-porter ont progressé de 1,3 %. Une évolution intéressante après deux années de  morosité : moins 2,3 % en 2003 et moins 0,4 % en 2004. Dans un contexte assez défavorable tant pour le chômage que pour les prix de l'énergie, il y a lieu de marquer une certaine satisfaction. On note que la part des soldes et promotions dans les ventes a atteint un chiffre record de 28 %.

Les consommatrices, habituées aux prix de plus en plus bas par l'importation en provenance de l'Asie ou d'autres pays émergents, se tournent donc résolument vers les bonnes affaires. Le mouvement de baisse des prix des articles achetés s'atténue par rapport à 2004 alors qu'on aurait pu attendre une nouvelle baisse en raison des derniers quotas douaniers.

A noter que ce sont avant tout les produits de mode qui ont boosté la consommation loin de la banalisation redoutée par les professionnels. Les très jeunes ont tiré la demande ainsi les 13-24 ans ont fait bondir leurs dépenses de 8 % pour un budget moyen de 547 €. Le vrai pic de consommation se situe en réalité chez les 13-18 ans qui ont un budget supérieur de 53 % à la moyenne.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - un mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 2 mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 5 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 16/10/06 02:00

Les franchises qui recrutent