Les entreprises peuvent se passer d'EDF

Le choix du fournisseur d'électricité est libre depuis le mois de juillet, cela concerne 3,5 millions de sites, entreprises, artisans et collectivités locales.


Même si la révolution n'est pas à l'ordre du jour, la libéralisation du secteur concerne désormais 70 % du marché français. EDF reste une entreprise aimée des français et dispose d'une puissance commerciale forte. De plus elle vient de changer de direction pour mieux faire face à la nouvelle donne. Si le prix ne constitue pas un argument pour quitter le fournisseur historique puisque les tarifs d'EDF sont dans la moyenne européenne, les nouveaux fournisseurs, sorte de grossistes en énergie, utilisent cet argument et vont essayer de séduire des PME, forts de quelques gros clients en portefeuille, tel Carrefour.

Mais finalement, à moyen terme, c'est plutôt une augmentation de la facture que l'on attend... La quantité d'énergie disponible, donc l'offre globale, est en baisse, il s'agira donc de réinventer des solutions pour fournir davantage d'électricité, face à une demande en hausse de la part des entreprises. Pour EDF la solution reste d'investir dans de nouveaux réacteurs nucléaires et des centrales à gaz. L'impact sur le prix ne devrait être effectif que dans quelques années...

Or dès aujourd'hui chaque client a la possibilité de négocier librement son contrat de fourniture d'électricité et de gaz et mettre en concurrence plusieurs fournisseurs. S'il exerce son éligibilité, chaque client peut changer de fournisseur ou renégocier son contrat avec son actuel fournisseur. Mais attention : le professionnel qui exerce son exigibilité ne pourra plus revenir aux tarifs réglementés.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 12 jours

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - un mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 4 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 19/10/04 02:00

Les franchises qui recrutent