Le piège des cautions personnelles évité

A la création de la société vous pensez mettre vos biens personnels à l'abri, mais lorsque le banquier vous propose une caution personnelle, vous êtes vite en danger. De nouvelles dispositions législatives existent et des précautions peuvent être prises.

La loi d'août 2003 sur la ville réagit à une évolution de la jurisprudence devenue moins favorable aux cautions. Le formalisme est accentué à peine de nullité. La convention ne doit omettre aucun détail. Les cautionnements illimités dans leur montant et leur durée semblent être désormais interdits. Même pour les dirigeants le cautionnement solidaire est limité. Le principe de proportionnalité entre le montant de la garantie demandée et le montant du patrimoine du dirigeant, au moment de la signature, paraît renforcé. Cette situation patrimoniale pourra être réévaluée si la caution est poursuivie.

Par ailleurs la loi sur l'initiative économique d'août 2003, en protégeant la résidence principale de entrepreneurs individuels risque, de renforcer l'exigence des banques en termes de garanties... D'autant qu'il est désormais possible de créer une SARL sans capital... Il est toujours préférable d'avoir recours aux services d'un notaire afin de signer un acte authentique et de ne pas se contenter de l'acte sous seing privé entre le banquier et la caution. Quatre étapes sont conseillées : commencer par dire " non ", proposer d'autres garanties, limiter l'engagement et renégocier à chaque fois que c'est possible... On a toujours du mal à lutter contre l'argument du banquier qui consiste à dire que si l'on croit à son projet on n'a pas peur de s'engager...

Dominique Deslandes

Articles similaires

Les réseaux de franchise libres de ne pas mettre en place une instance de dialogue social...

par MA - 4 mois

Le 14 février la loi d'habilitation des ordonnances travail a abrogé la très juridiquement contestée, compliquée et coûteuse récente disposition obligeant les réseaux de franchise employant au total plus de 300 salariés à mettre en place d'une ins...

Le transfert de clientèle du franchiseur au franchisé éteint la clause de non-concurrence

par Source Francis Lefebvre - 5 mois

Lorsque, par avenant au contrat de franchise, le franchiseur transfère la clientèle locale à son franchisé, il ne peut plus ensuite invoquer contre celui-ci la clause de non-concurrence qui est incompatible avec ce transfert.

La Tunisie N°1 africain pour l'environnement entrepreneurial !

par ST - 6 mois

Selon le Global Entrepreneurship Index 2018, la Tunisie est le premier pays africain en matière de qualité de l’environnement entrepreneurial, révèle l’Indice global de l'entrepreneuriat (GEI). Cet indice particulièrement intéressant pour la franc...

Informations clés

  • Crée le: 18/02/08 01:00

Les franchises qui recrutent