Le manque de transparence des prix bas

Si les distributeurs ont joué le jeu, ils n'ont pas affiché clairement leur volonté en dépit de la loi Dutreil.

Comparer les prix est devenu un vrai casse tête si vous prenez en compte les bons d'achat et autres réductions qui peuvent y être associés.

En effet les distributeurs ont continué à offrir des bons d'achat plutôt que de répercuter l'intégralité de leurs efforts de baisses de prix qui est de l'ordre de 3,7 % sur les promotions au premier semestre 2006.

Il y a à cela plusieurs raisons. D'abord ils n'ont pas souhaité rendre visible la baisse conseillée par la loi, ensuite ils ne veulent pas donner le sentiment de brader les produits pour les grandes marques. Un prix net affiché sur étiquette semble suspect aux yeux du consommateur, même s'ils sont bas, il est habitué depuis plus de dix ans à bénéficier de réductions... Et pour le distributeur il est important de continuer à le faire bénéficier du système de fidélisation.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Faire venir le client chez moi

par Jacques Dezitter - 4 jours

Lorsque vous ouvrez ou reprenez un commerce, l'approche commerciale est essentielle. Qui sera mon client ? Quelle est mon offre ? Comment rép...

A quoi ressembleraient nos hypermarchés en 2025 ?

par DM - un mois

Avez-vous déjà essayé d'imaginer à quoi ressembleront les rayons de nos hypermarchés dans une dizaine d'années ? Capital l'a imaginé pour nous : des hypers plus évolués, des magasins qui s'adaptent aux nouvelles tendances de consommation, plus con...

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - un mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Informations clés

  • Crée le: 29/11/06 01:00

Les franchises qui recrutent