Le droit des sociétés dans la LME

La Loi de modernisation de l'économie tend essentiellement à simplifier le fonctionnement des SARL, des SA et des SAS.
La simplification du fonctionnement des SARL est liée à l'établissement de statuts types des sociétés unipersonnelles. S'y ajoutent un allongement des formalités de publicité des EURL et des modalités d'approbation des comptes. De plus les assemblées générale d'associés pourront être organisées par visioconférences.
Concernant les SA, il est prévu une redéfinition du régime des actions détenues par les administrateurs, du droit de vote double et des actions de préférence.
Pour les SAS, un nouveau dispositif est mis en place. Il revoit le montant du capital social, le droit d'information des associés, la limitation du recours aux CAC.
Le régime des SASU, dont l'associé unique est une personne physique, profite des mesures de simplifications mis en place pour les EURL.
Dominique Deslandes

Articles similaires

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 4 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 3 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 4 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Informations clés

  • Crée le: 26/08/08 02:00

Les franchises qui recrutent