Le business en Russie, une aventure risquée

Faire des affaires en Russie reste périlleux, mais le jeu en vaut la chandelle.
Avant Noël Auchan aurait battu son record mondial de ventes journalières dans l'un de ses huit magasins moscovites...

La plupart des 500 entreprises françaises installées là-bas en parlent comme un eldorado. Pourtant on ne peut oublier les difficultés : racket, menaces, contrôles fiscaux abusifs... Certaines règles sont à respecter pour le business à la russe...

Attention à la corruption, tout s'achète vous assure-t-on. Il s'agit d'une tradition qui s'est encore aggravée aujourd'hui. Le montant des pots de vin a été multiplié par dix en quatre ans, ils représenteraient plus du double des recettes fiscales de l'Etat ! 78 % des entreprises avouent y avoir recours, en particulier pour les administrations les plus tatillonnes comme les pompiers ou les agents du fisc.

L'administration des douanes est d'ailleurs la hantise des entrepreneurs exportant vers la Russie. Soit on joue la totale transparence et la légalité, c'est très long et chaotique, soit on importe par l'intermédiaire d'un russe à même de s'arranger avec l'administration de son pays, un système risqué mais qui permet d'alléger la facture finale.

Pour ce qui concerne les salaires enfin n'imaginez pas qu'ils soient faibles. Non seulement les jeunes russes ont une excellente formation, mais comme les affaires évoluent rapidement il y a actuellement une pénurie de main-d'œuvre qualifiée. En Province on assiste au même phénomène. Mais s'ils augmentent les salaires ont tendance à se clarifier. Les comptes opaques  pour diminuer les charges, c'est terminé pour une société étrangères.

Dominique Deslandes
 

Articles similaires

Les réseaux de franchise libres de ne pas mettre en place une instance de dialogue social...

par MA - 8 mois

Le 14 février la loi d'habilitation des ordonnances travail a abrogé la très juridiquement contestée, compliquée et coûteuse récente disposition obligeant les réseaux de franchise employant au total plus de 300 salariés à mettre en place d'une ins...

Le transfert de clientèle du franchiseur au franchisé éteint la clause de non-concurrence

par Source Francis Lefebvre - 9 mois

Lorsque, par avenant au contrat de franchise, le franchiseur transfère la clientèle locale à son franchisé, il ne peut plus ensuite invoquer contre celui-ci la clause de non-concurrence qui est incompatible avec ce transfert.

La Tunisie N°1 africain pour l'environnement entrepreneurial !

par ST - 10 mois

Selon le Global Entrepreneurship Index 2018, la Tunisie est le premier pays africain en matière de qualité de l’environnement entrepreneurial, révèle l’Indice global de l'entrepreneuriat (GEI). Cet indice particulièrement intéressant pour la franc...

Informations clés

  • Crée le: 02/03/07 01:00

Les franchises qui recrutent