L'ANPE prête à facturer

Le Gouvernement devrait publier très vite un décret autorisant l'Agence Nationale pour l'Emploi à créer des filiales commerciales.

Après La Poste et France Télécom, c'est au tour de l'ANPE de mettre l'emploi sur le marché. Le dépôt des offres reste gratuit évidemment mais des filiales commerciales prendront en charge les prestations les plus onéreuses telles que le reclassement des salariés licenciés et le recrutement par simulation sur le terrain qui permet de détecter des compétences chez des demandeurs d'emploi non diplômés.

L'ANPE devra facturer en tenant compte des coûts directs et indirects et qu'il n'y ait pas davantage pour la filiale. Les entreprises pourront être facturées mais aussi les collectivités locales, les filiales ne pourront fournir des services payants aux demandeurs d'emplois.

Les syndicats très inquiets préparent une journée de mobilisation pour protester contre le démantèlement du service public. Le climat est déjà tendu puisque les cabinets privés prennent une part croissante dans le reclassement des chômeurs. D'ailleurs l'Etat vient de lancer un appel d'offre pour que le secteur privé puisse placer les jeunes au chômage depuis plus d'un an. A cela s'ajoute la rationalisation des services administratifs au sein de grandes plates-formes interrégionales impersonnelles qui vont supprimer de nombreux emplois. Enfin le décret devant paraître ces prochains jours prévoit également une décentralisation de certaines compétences qui contribue à provoquer l'inquiétude quant à l'égalité de traitement des demandeurs d'emploi.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - un mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 2 mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 5 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 12/04/07 02:00

Les franchises qui recrutent