La Loi Dutreil : pour le non alimentaire aussi

Cette loi cible d'abord l'alimentaire mais les distributeurs spécialisés et certains industriels peuvent être concernés, ils craignent des mesures destinées à sanctionner les dérives alimentaires.

La loi Dutreil entraîne trois conséquences directes. La première est due à la guerre des prix, les distributeurs peuvent introduire dans leur prix de vente les marges arrière qui excèdent 20 % du prix d'achat du produit. Une bataille des prix est donc possible sur les produits où le seuil des 20 % est dépassé, comme dans le bricolage, l'outillage électroportatif et de peinture, l'automobile, pour les pneumatiques et les huiles moteurs, ou la micro-informatique et les disques. Certains distributeurs de pneus remettent déjà de manière ponctuelle une partie de leurs marges arrières dans leurs prix. Ils pourront avec cette loi le faire toute l'année.

Deuxième conséquences : les enseignes d'hypers pourraient se rattraper sur le non alimentaire. En effet la distribution alimentaire va perdre de la marge sur les produits de grande consommation. Grossistes et petits fournisseurs craignent une augmentation des budgets de coopération commerciale.

Enfin la loi exporte les complexités de la distribution alimentaire vers la distribution spécialisée. Il s'ensuit un casse-tête administratif car les avantages consentis par les industriels à leurs clients doivent être dûment affectés entre les conditions générales de vente, la coopération commerciale et les prestations distinctes, elles sont exprimées en pourcentage du prix d'achat du produit concerné. Chaque enseigne doit transmettre à ses fournisseurs le détail des budgets de coopération commerciale perçus au cours de l'année écoulée.

Vu dans LSA N° 1925 du 20 octobre 2005

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - un mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 2 mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 5 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 20/11/05 01:00

Les franchises qui recrutent