La lingerie de mains en mains

Ces deux dernières années on a pu assister à des cessions successives qui ont modifié le secteur de la lingerie.

Le suisse Calida a commencé en 2005 et s'est porté acquéreur d'Aubade. Puis Princesse Tam Tam, autre réussite française, a été achetée par le japonais Fast Retailing. En 2006 deux importants groupes américains se sont délestés de leur filière lingerie : Sara Lee et VF Corp. Ont ainsi été cédés à Sun Capital Partners: Dim, Playtex, Wonderbra, Abanderado, Nur Die et Unno. Quant à Vassarette, Variance, Bestform, Belcor, Boléro, Gemma et Lou, ils ont tous été vendus au groupe américain Fruit of the Loom.

La société familiale Barbara quant à elle en difficulté depuis quelques années, elle a fait entrer le fonds d'investissement Natexis Private Enquity à 70 % dans son capital. Enfin le groupe français Chantelle a racheté la chaîne multimarque Orcanta au groupe PPR l'été dernier.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Faire un Business Model : Comment se démarquer ?

par DM - 3 jours

Né en même temps qu’arrivait la bulle Internet, le business model est un support de la créativité de l’entrepreneur. Il permet à ce dernier de fixer son projet. C'est le préalable à l'étude de marché c'est à dire que cette dernière va permettre au...

Ouvrir un commerce avec un petit budget, quelles franchises ?

par MA - 10 jours

Vous souhaitez lancer votre commerce mais ne disposez par d'importantes ressources? Grand nombre de réseaux de franchise sont accessibles pour un apport personnel modéré. Mais avant de vous lancer, vous devez suivre certaines étapes clés pour ne p...

Négocier avec son banquier

par Deslandes Dominique - 15 jours

Les TPE (très petites entreprises) peuvent aussi obtenir des conditions privilégiées à condition de respecter certaines règles de négociation. Vous savez négocier avec un fournisseur, alors pourquoi pas avec un banquier ?

Informations clés

  • Crée le: 09/06/07 02:00

Les franchises qui recrutent