La fiscalité de l'indemnité de pas-de-porte

Le régime fiscal de cette somme dépend de sa nature : si l'on considère qu'il s'agit d'un loyer supplémentaire ou du prix de vente d'un élément de l'actif commercial du bailleur, ou encore si on le prend comme la contrepartie de la dépréciation d'un élément d'actif.




Le pas-de-porte est assimilé à un supplément de loyer lorsque son montant augmenté du loyer stipulé dans le bail n'excède pas la valeur locative réelle de l'immeuble. Il s'agit alors pour le locataire d'une charge déductible, cette déduction doit être étalée sur une période au moins égale à la durée du bail.






Dominique Deslandes





Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - un mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 2 mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 5 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 16/02/07 01:00

Les franchises qui recrutent