Interview de Farid et Karima NAMANE, franchisés Les Comptoirs de la Bio

Actualités & Interviews / Interviews des réseaux / Interview de Farid et Karima NAMANE, franchisés Les Comptoirs de la Bio
  • Créé le : 29/03/2021
  • Modifé le : 29/03/2021

Farid et Karima NAMANE ont ouvert un magasin Les Comptoirs de la Bio à Barjouville le 10 Décembre 2020. Ce couple de franchisés répond aux questions d’AC Franchise. Ils nous parlent de leur parcours, des difficultés rencontrées et de l’accompagnement du franchiseur.

Farid et Karima NAMANE, franchisés Les Comptoirs de la Bio

Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre le réseau ? Quels postes avez-vous occupé ? Dans quel secteur ?

Généraliste et spécialiste ! A l’issue de 2 masters, l’un en administration d’entreprise et l’autre en amélioration continue et lean management, j’ai exercé différentes missions dans la grande distribution alimentaire : chef de secteur chez Lidl, franchisé de 2 magasins Dia, et même directeur d’un magasin bio d’un groupement confrère !
Puis, avec mon épouse Karima, nous avons créé notre structure de vente en e-commerce de cosmétiques bio et engagés.
J’ai donc expérimenté les exigences et les méthodes de la vente alimentaire et les attentes en terme de valeurs, de qualité et de sens de la clientèle bio.

Pourquoi avez-vous décidé de créer votre propre entreprise ?

L’indépendance était au cœur de nos attentes mais au-delà, je souhaitais devenir un acteur majeur pour une meilleure alimentation. Conseiller, guider, accompagner… participer activement était pour moi, pour nous, un pré-requis important.

Pourquoi avoir choisi ce réseau d’indépendants ? Qu’est-ce qui vous a séduit dans le concept?

Au cours de mes recherches et plus précisément de mes échanges avec les équipes « Les Comptoirs de la bio », j’ai rapidement identifié que l’indépendance du point de vente et l’incitation au référencement local étaient dans l’ADN du groupement. Ce positionnement m’a immédiatement convaincu et largement séduit.
Pour ma société de cosmétiques, Organic Ethik, j’avais déjà beaucoup voyagé pour rencontrer des producteurs, m’investir dans des structures à taille humaine de l’économie solidaire et sociale. C’était incontournable et très naturel pour moi de pouvoir continuer à le faire dans mon magasin bio avec les acteurs locaux.

Quelle a été votre démarche ? Quelles recherches avez-vous faites ?

Accompagné par un promoteur des Comptoirs de la Bio très engagé à mes côtés, j’ai suivi une feuille de route rigoureuse (études de marché sur 2 villes Rambouillet et Barjouville pour comparer les potentiels) jusqu’à la signature ultra rapide d’un bail grâce à la réactivité des équipes.

Comment avez-vous été accompagnés dans votre projet par Les Comptoirs de la Bio avant l’ouverture ?

L’accompagnement est réel aussi bien au niveau de l’aménagement, de l’architecture que de la communication et la formation à ce métier de spécialiste.
Bien qu’étant un des plus jeunes groupement de spécialistes Bio, les Comptoirs de la Bio ont su identifier les compétences clefs à transmettre aux adhérents, en particulier pour les personnes qui ne sont pas forcément toutes issues d’un parcours « Bio ».
Ainsi, après une session de formation théorique, une période d’immersion en magasin complète l’accompagnement. D’autres phases de formation interviennent ensuite au fil de l’exploitation de notre magasin.

Quelles principales difficultés avez-vous rencontrés ou rencontrez-vous aujourd’hui, et quelles sont les solutions mises en place ?

Une difficulté qui peut sembler étonnante, mais je dirai, la notoriété l’enseigne car de par sa jeunesse et malgré le développement du groupement et la reconnaissance et l’adhésion grandissante à la marque, il reste encore un fort potentiel, un potentiel que travaille en toute considération les équipes de Montauban, pour le national.
La nécessité de soutenir cette visibilité et cette adhésion en local, n’en est toutefois pas à écarter, bien au contraire et sur ce point nous sommes cadrés mais « libres » de nos actions. A cet effet, le service communication est d’un grand soutien pour échanger et nous guider pour notre communication locale.

Quel rôle occupe Les Comptoirs de la Bio à vos côtés aujourd’hui ?

Un rôle central… La centrale travaille au quotidien pour nous, pour le groupement. Référencements, nouveautés, négociations, logistique, accompagnement/audit exploitation, formations, communication… nous sommes indépendants, mais pas seuls !

Comment se porte votre point de vente aujourd’hui ?

Comme tout commerce et d’autant plus en bio, nous sommes en phase de développement. Il faut considérer ce temps nécessaire à la reconnaissance en région de notre offre, la qualité de nos conseils, la pertinence de nos choix, la qualité de nos produits… et il est important de s’accorder ce que j’appellerai «  le délai d’adhésion ». Nous sommes donc en évolution.

Quels sont selon vous les grands avantages de votre métier ? Et les contraintes ?

L’avantage est de vivre ce métier de commerçant, riche de relations humaines (nous connaissons nos clients !) et de pouvoir transmettre les valeurs de la bio, qui nous tiennent à cœur personnellement. Le magasin spécialisé nécessite du conseil, nous ne sommes pas des généralistes.
Les contraintes sont essentiellement liées à la gestion des multiples fournisseurs. Cela est primordial pour éviter les ruptures.

Avez-vous d’autres projets ?

Oui ouvrir un second point de vente. Quand on aime…
Le marché de la bio est en forte mutation avec des regroupements d’enseignes mais aussi l’appel dans des territoires nouveaux de ce type de commerce pour répondre à la demande grandissante des français. Manger sainement est un enjeu… proposer la meilleure offre doit en être la réponse… partout où c’est possible et attendu !

Quels conseils donneriez-vous aux candidats désireux de rejoindre le groupement ?

Foncez ! Il y aura des hauts et des bas mais c’est un challenge passionnant et qui peut réserver le meilleur !

Si c’était à refaire, vous changeriez quoi ?

C’est encore un peu tôt pour le dire… pour le moment je ne regrette rien et je ne vois pas ce que j’aurai pu faire de différent…

Autres points à mettre en avant ?

Nous sommes des entrepreneurs de l’ESS (économie sociale et solidaire), passionnés, engagés, à l’écoute et au service d’une nécessaire transformation des modes de consommation. De plus, ici à Barjouville, nous proposons un très large choix en cosmétiques et compléments alimentaires avec des conseils avisés!
Nous sommes et ouverts et toujours très attentifs à toutes les petites structures qui souhaiteraient nous proposer leur produit bio, leur production locale.
Engagés par nature dans une démarche zéro déchets (shampoings, savons, …), nous allons continuer à développer le vrac (pâtes à tartiner, miel,…), qui favorise en outre une démarche anti-gaspi, démarche que nous soutenons avec, chaque semaine, des dons à la Tanière de nos fruits et légumes flétris… mais évidemment encore consommables et très bons !

Franchise LES COMPTOIRS DE LA BIO

Vous êtes intéressé(e) par cette franchise ?
N'hésitez pas à faire une demande de documentation !

Demande documentation
Actualités de LES COMPTOIRS DE LA BIO

Affichant un beau développement, le réseau Les Comptoirs de la Bio vient d’inaugurer 3 nouveaux points de vente durant la même journée. De nombreux clients étaient au rendez-vous pour découvrir ces nouveaux espaces dédiés à la Bio. Une journée Bio puissance 3 ! De nouveaux magasins sous enseigne Les Comptoirs de la Bio ont ouvert leurs portes à […]

Trois nouveaux points de vente adossés au réseau Les Comptoirs de la Bio ouvriront officiellement leurs portes le 7 octobre prochain. Il s’agit des magasins de Tignieu-Jameyzieu, Saran et Villeneuve de Berg. Le réseau continue de grandir ! Le 7 octobre prochain, les magasins Les Comptoirs de la Bio de Tignieu-Jameyzieu (38), Saran (45) ou encore […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Temporis

1er réseau national d’agences d’emploi en franchise

Apport : 60 000€

CA moyen : 2 000 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.