Faire du noir : risqué au Canada aussi !

Vu dans le magazine Québec Franchise et Occasions d'Affaires : La meilleure traduction française du mot anglais underreporting est "camouflage de revenus". Revue de détail des risques qu'encourt un franchisé qui dissimule ses bénéfices.

Ne pas faire figurer certains revenus paraît séduisant pour certains franchisés qui espèrent ainsi faire baisser le montant de leurs redevances contractuelles (souvent calculées en % du chiffre d'affaires).

Hélas, la technique risque de mettre en péril rapidement le franchiseur, l'ensemble du réseau et le franchisé dissimulateur lui-même.

Déjà parce que le franchiseur a le droit de vérifier les comptes de ses partenaires. Si des anomalies sont détectées, la confiance sera rompue et le contrat de franchise sera cassé au détriment du franchisé. Des réparations pourront lui être réclamées alors.

Les autres risques concernent évidemment l'administration fiscale (fausse déclaration de revenus) et la survie même de l'unité franchisée.

En effet, ces cachotteries reviennent à se mentir à soi-même. Cacher ses revenus signifie amoindrir son chiffre d'affaires officiel et ne plus avoir aucun repère comptable fiable.

Cette sous-estimation va rejaillir sur l'ensemble du réseau. Pourquoi une unité aurait de moins bons résultats que les autres franchises ?   

NDLR : Cet article canadien peut s'appliquer à 100 % à la France.  

Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 15 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - un mois

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 30/07/06 02:00

Les franchises qui recrutent